« Colette et l’amour », cabaret littéraire par Philippe Tesson au Poche

6 juin 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Le cabaret Colette & L’Amour, conçu et animé par Philippe Tesson, se propose de célébrer la femme de lettres sensuelle avec la complicité de Judith Magre, d’Élisabeth Quin et du pianiste Jean-Baptiste Doulcet. Le maître des lieux réussit à nous transmettre son enthousiasme. 

slide2-page

Judith Magre et Elisabeth Quin sont les invitées d’un Philippe Tesson fidèle à lui même, entre égocentrisme et oblativité, cabotinage adolescent et raisonnement appliqué. Ces trois-là, mis en musique et en épaisseur par Jean-Baptiste Doulcet, talentueux, vont traverser l’oeuvre et la bio de l’écrivaine rebelle, licencieuse, fantaisiste exploratrice et infatigable curieuse de la vie.

Nous sommes invités à nous joindre à cette réunion d’amis, assis autour de petites tables de cabaret, d’un verre de vin et d’un clafoutis d’époque.

Les mots et les aphorismes de Colette prennent vie dans la voix rieuse et sombre de Judith Magre. Elisabeth Quin remplit son rôle de maîtresse d’école et Philippe Tesson de gentil garnement. L’attelage, parfait d’équilibre, crée cette fête, celle des mots, de l’amour et de Colette qui semble nous apparaître dans la petite salle du Poche Montparnasse.

L’ensemble se veut bon enfant et le rythme, parfois, chute lors de la soirée. Il n’empêche. On en ressort avec des anecdotes délicieuses sur la vie de Colette, avec une nouvelle sympathie pour l’attachant Tesson, et avec la joie d’avoir retrouvé Judith Magre.

Une très belle surprise à Montparnasse à ne pas manquer.

Au théâtre de Poche-Montparnasse
Vendredi et samedi à 20h30