Christian Hecq entre dans le dictionnaire.

2 juin 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Parmi les 50 personnalités entrantes dans le nouveau Larousse on trouvent les comédiens Morgan Freeman, Catherine Frot, Omar Sy, et le comédien sociétaire de la Comédie Française Christian Hecq.

sfhecqjk1547

Le petit Larousse illustré 2017 parait aujourd’hui dans une édition exclusive pour célébrer un nouvel anniversaire des dictionnaires Larousse : les 200 ans de la naissance de Pierre Larousse. Comme à chaque millésime, le dictionnaire de référence de la langue française s’enrichit de nouveaux mots, sens et expressions qui suivent l’évolution de la langue française (150 cette année) et de personnalités, 50,  qui ont marqué ces dernières années.

Aussi, entre aujourd’hui dans le dictionnaire le Bouzin d’anthologie du Fil à la Patte de Feydeau mise en scène par Jérôme Deschamps (titre détenu avant lui par Robert Hirsch dans une mise en scène de Jacques Charon en 1961); entre Christian Hecq, le créateur avec sa compagne Valérie Lesort-Hecq  du « 20000 lieues sous les mers » au Vieux Colombier (reprise à la rentrée) où jamais le texte n’a su autant s’incarner communément par des acteurs en chair et en os, par des acteurs manipulateurs et par des marionnettes.

 

Engagé par la troupe de la Comédie-Française le 1er septembre 2008, Christian Hecq est nommé sociétaire le 1er janvier 2013.  Après avoir reçu le Molière de la révélation masculine en 2000, il obtient le Molière du comédien en 2011 pour son rôle de Bouzin dans Un fil à la patte de Feydeau mis en scène par Jérôme Deschamps.

Il crée pour une série de vidéo le personnage de Monsieur Herck Tévé, mi homme mi marionnette.

 

Au cinéma, il a notamment tourné sous la direction de René Ferret (Le Baptême), Jaco Van Dormaël (Le Huitième Jour), François Boucq (Mea culpa), Albert Dupontel (Le Créateur), Michèle Rozier (Parlez-moi de Malraux), Jean-Paul Salomé (Belphégor), Aruna Villiers (À ton image), Chantal Akerman (Demain on déménage), Cécile Telerman (Tout pour plaire), Danièle Thompson (Fauteuils d’orchestre), Corinne et Gilles Benizio (Cabaret Paradis), James Huth (Hellphone) et Eric Besnard (Cash).

Son entrée au dictionnaire établit l’importance de cet acteur belge dans l’histoire contemporaine du théâtre et de l’art dramatique et atteste de la place singulière et considérable de sa création.

 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *