« Choisir de vivre » : Osez être vous-mêmes !

1 mars 2018 Par
Magali Sautreuil
| 0 commentaires

Jusqu’au 15 avril 2018, le studio Hébertot nous invite à partager, le temps d’une représentation, la vie de Mathilde Daudet, l’arrière-petite-fille d’Alphonse Daudet, l’auteur des « Lettres de mon moulin ». Au-delà du récit romancé de son existence, « Choisir de vivre » questionne notre liberté d’être. Un spectacle émouvant et criant de vérité…

affiche

« Choisir de vivre », « c’est l’histoire d’une personne à la fois homme et femme, de deux héros qui n’en sont qu’un », c’est l’histoire d’une libération, celle d’une femme piégée dans un corps d’homme depuis soixante ans…

Asphyxié par sa propre existence, acculé à ne plus pouvoir vivre dans ce corps d’homme, en 2010, Thierry décide de sauter le pas et de se faire opérer. Ainsi se trouvera enfin résolu le problème du paraître, ainsi, son corps et son identité profonde seront réconciliés.

Nous sommes en 2010, à Bangkok, en Thaïlande. Dans quelques heures, Thierry sera mort pour donner naissance à Mathilde. La tension est à comble, l’atmosphère angoissante à souhait. Thierry est seul, dans sa chambre d’hôpital. L’orage gronde à l’extérieur. Il fait nuit. Une horloge numérique indique l’heure. On a l’impression d’être dans la série « 24 heures chrono ». Le moment qui sépare Thierry de l’opération approche…

La croix projetée sur les murs de la chambre d’hôpital nous rappelle celle du Christ : Pour Thierry, c’est le moment de se confesser, de nous livrer l’histoire de sa vie et de se faire pardonner ses erreurs ainsi que ses errances. Dans quelques heures, il ne sera plus et Mathilde, son double intérieur, pourra enfin quitter son ombre pour la lumière !

mathilde-croix

Thierry et Mathilde, c’est le jour et la nuit. Le premier est une caricature d’homme, à la virilité exacerbée, un reporteur qui joue les trompe-la-mort sur le terrain. La seconde est la douceur incarnée qui rêve à la robe blanche qui fera d’elle une milady ! Mais Thierry n’est rien sans Mathilde. Leurs deux êtres ne font qu’un et se partagent un même corps.

Le décor réduit à sa plus simple expression : des sacs plastiques blancs jonchent le sol. Sacré trouvaille ! Vous ne devinerez jamais tout ce que l’on peut faire avec des sacs plastiques ! On peut y cacher moult choses et donner vie aux rêves de petite fille…

robe

La simplicité de la scénographie, associée à celle des costumes, l’absence de maquillage et autres artifices nous permettent de nous concentrer sur l’histoire de ces deux êtres, qui ne forment qu’une seule et même entité.

Projeté dans l’espace mental de Thierry, le spectateur revit avec intensité ses souvenirs, notamment ceux de son enfance, jusqu’au moment de son opération.

Et puis, c’est la métamorphose : Mathilde sort de sa chrysalide.

Les premiers temps sont durs. Les amis d’hier viennent voir la « créature » et s’en vont, certains pour toujours… Mais quelles que soient les difficultés, Mathilde les affronte. Après tout, elle a enfin son « deux » sur sa carte de sécurité sociale et l’amour inconditionnel de ses proches !

Mathilde, mais aussi Thierry, sur scène, c’est Nathalie Mann. Nathalie, qui a déjà incarné une transsexuelle dans le film de Jérôme Foulon, « Une autre femme », est parfaite dans ce rôle. Sa voix très singulière, grave et légèrement rocailleuse, lui permet de s’affranchir du genre et de jouer sur les deux registres, homme et femme.

Accoucher de soi-même fut un long chemin pour Mathilde. Malgré ses doutes, elle a trouvé le courage d’être enfin elle-même, d’affronter le regard des autres, qui peut être très blessant et de braver les tabous de notre société, « où changer de sexe est permis, mais pas admis ».

En allant voir « Choisir de vivre », vous trouverez peut-être vous aussi la force nécessaire pour être enfin libre d’être vous-mêmes…

INFORMATIONS PRATIQUES :

Titre : « Choisir de vivre »

Genre : Théâtre contemporaine

Texte de : Mathilde Daudet, d’après son roman éponyme

Adaptation et mise en scène : Franck Berthier

Lumières : Mireille Dutrievoz

Univers sonore : Romain Bernardini

Production : Compagnie « Dont Acte » et Bonlieu scène nationale Annecy

Distribution : Nathalie Mann dans le rôle de Thierry / Mathilde Daudet

Lieu : Studio Hébertot – 78 boulevard des Batignolles – 75017 Paris – M°2 « Rome »

Dates et horaires : Du 6 février au 15 avril 2018, les mardis et mercredis à 19 heures et les dimanches à 19 heures 30.

Durée du spectacle : 1h15

Visuels : © Mathilde Daudet

Passages entre guillemets : Extrait du livre de Mathilde Daudet paru en 2016 « Choisir de vivre »