[AVIGNON OFF] « Orphans » de Lyle Kessler mise en scène Sylvy Ferrus

15 juillet 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Orphans, créé en 2015, rencontre immédiatement un succès confirmé en 2016 pour le OFF. La pièce revient cette année à l’Essaion Avignon à 11H20 avec la même équipe dans une version améliorée avec une production plus étoffée. Et confirme son succès.

ulule-3jmhxbqe5r4e-1

A Philadelphie deux frères vivent seuls dans une trop grande maison depuis la disparition de leurs parents. L’aîné, Treat, est une petite frappe, son frère un garçon peureux naïf et rêveur. L’aîné traumatise le cadet qui se révèle souvent faussement simplet. En kidnappant un supposé riche, Treat va modifier son destin et celui de son frère.

L’art fictionnel de l’auteur permet le renversement romanesque où le kidnappé, lui-même voyou, va muer en une image tutélaire d’un père que l’on croyait perdu à jamais. Comme un bon roman américain c’est bouleversant.

Le huis clos est féroce et tendu. La tension entre les êtres plane sans répit. Le public rit beaucoup tout en ne voulant jamais choisir son camp ou son personnage d’identification. A coté d’Etienne Menard merveilleux, Vincent Simon a beaucoup évolué depuis 2016. Il semble plus libre dans son jeu et compose un Treat d’une manière admirablement profonde; le jeune Bastien Ughetto quant à lui défend son personnage avec une force acquise et capitalisée au fil des représentations et des applaudissements. Il est devenu la coqueluche du public, surtout féminin qui vibre avec lui de sa demande d’amour.

La nouvelle lumière d’Anne Coudret habille ce roman psycho philosophique et policier, en posant l’atmosphère qui sied à l’histoire.

Le succès 2016 est confirmé et attesté par l’édition 2017. A ne pas rater.

Orphans, de Lyle Kessler, Mise en scène : Sylvy Ferrus, Lumière : Anne Coudret, avec Etienne Menard, Vincent SIMON et Bastien Ughetto, Théâtre Essaïon, tljs à 11h20. 10-14 euros.