[AVIGNON OFF] ‘Mémoire d’un fou’ par William Mesguich au Balcon

22 juillet 2016 Par David Rofé-Sarfati | 0 commentaires

Production 2015 du Théâtre de l’Etreinte en  co-réalisation avec le Théâtre de Poche-Montparnasse, la pièce nous revient en Avignon dans une salle plus grande. l’occasion de vérifier la force du texte et de la mise en scène, de vérifier que William Mesguich est un comédien parfait.

Écrites à 17 ans à Rouen, cette capitale d’aucun pays sauf de quelques notables fin de race, pratiquant la collusion comme seule pratique d’un empire qu’ils se sont fabriqué dans leur imaginaire de province, « Les Mémoires d’un Fou » sont dans l’œuvre de Flaubert une tentative singulière de mêler les genres de la biographie et des mémoires vers une réflexion sur les liens qui existent entre l’écriture et la réalité qu’elle cherche à décrire. Le jeune Flaubert nous fait croire à sa folie et s’ouvre ainsi le droit de dénoncer la bêtise du monde qui l’entoure, de revendiquer l’importance de sa compulsion à la création littéraire et au delà, faisant retour sur son goût pour les femmes qui seront aussi des muses.

Dans un décor tapissé de feuillets, quelques flashs erratiques ou des ombres projetées figurent le caractère imaginaire de l’entreprise. Nous sommes en prise directe avec la psyché de Flaubert. Un Flaubert ardent et intense, un graphomane amoureux qui déplie devant nous sa mélancolie d’adolescent. Mais bien plus aussi. Le génie est déjà là. Nous sommes à l’écoute de cet intime qui va grossir lentement toute sa vie. « L’écriture escamote la vie » clame-t-il dans la mauvaise foi et la coquetterie du grand écrivain. Et l’on reconnait déjà l’auteur de Madame Bovary, de Salammbô ou de L’Éducation Sentimentale, l’intellectuel voyageur, l’ami épistolaire de Georges Sand ou de Baudelaire.

Le spectacle par la scénographie est admirable mais cède au talent de William Mesguich car ce définitivement parfait comédien parle, c’est merveilleux, de cet endroit là justement où se tient le germe du génie et le déjà là de son esprit.

(A ne pas rater durant le OFF, on pourra voir William Mesguich dans le bouleversant PompierS)

 

Interprète : William Mesguich

Metteur en Scène : Sterenn
Guirriec
Adaptation : Charlotte Escamez
Lumières & Vidéo : Mathieu
Courtaillier
Décor & Costumes : Camille
Ansquer


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: