[AVIGNON OFF] La Vedette du Quartier, Riton Liebman au Théâtre des Doms

14 juillet 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Après Liebman renégat, où il s’attaquait à son père, Riton revient. Cette fois, il va régler ses comptes à Riton Liebman lui-même;  c’est jouissif, hilarant et émouvant à pleurer.

537c162fe7ed9094cb52dfbf47fc9922-1482861840

En 1977, Riton Liebman a 13 ans. Au désespoir de sa mère, il est choisi pour tourner dans Préparez vos mouchoirs de Bertrand Blier avec Patrick Dewaere et Gérard Depardieu. La scène où il finit dans le lit de Carole Laure fera de lui la vedette du quartier. Il quitte l’école qu’il fréquentait sans cœur et s’installe à Paris ou il découvre les Bains Douches, l’alcool, les petits boulots et les castings.

Durant une heure, au milieu de quatre projecteurs de cinéma, à la sortie de son lit et encore en pyjama avec son phrasé percutant et sa bouille bonhomme il va nous raconter sa vie, le tournage avec Depardieu et Dewaere bien sûr, mais aussi toutes les anecdotes de son musée intime. Nous cheminons le long des quarante ans qui nous séparent de ce moment où il a cru qu’il avait réussi sa vie. L’ambiance des années 80 est restituée et nous aimerions goûter à une douce nostalgie, mais le rêve initial rencontre la réalité d’une vie où l’artificiel des toxicomanies, malgré le renfort de longues cures psychanalytiques, a préservé longtemps Riton d’entamer les dénis, les désillusions, les déconvenues et le désespoir de vivre.

Le spectacle est le dernier mouvement de son chemin vers la sérénité. Riton Liebman va bien. Il aura méticuleusement, sans contourner aucune peur, déplié devant nous son intime en se riant de lui-même, pour finir par tuer ce Riton Liebman des années 80 aussi attachant qu’encombrant.
C’est brillant d’humanité.

Préparez vos mouchoirs car ce seul-en-scène fait rire certainement, pleurer d’émotion aussi.

 

La Vedette du Quartier
Texte et interprétation Riton Liebman
Mise en scène Jean Michel Van den EEYDEN