[Avignon OFF] « La Reine de beauté de Leenane » aux Corps Saints

23 juillet 2016 Par Alice Dubois | 0 commentaires

Comédie noire à l’humour grinçant, « La Reine de Beauté de Leenane » du dramaturge et réalisateur Martin McDonagh -connu notamment pour le fameux « Bons baisers de Bruges »- se joue cette année à Avignon dans une mise en scène de Sophie Darel. Déjà succès du OFF, cette pièce grinçante à la très belle distribution fait salle comble. 

Note de la rédaction :

L’Irlande actuelle, un bourg coincé au fin fond du Connemara, au milieu des veaux et des collines, le rêve de l’Angleterre et pour les plus fous, de l’Amérique…Un trou paumé où vivent Maureen et sa mère Mag, deux femmes insupportables, liées l’une à l’autre tant par la filiation que par la haine qu’elles se portent. Dans un huit clos suintant l’urine et le porridge, la mère et la fille se livrent une guerre sans fin, chacune usant du pire dans une surenchère de violence et d’humiliations.

Reine2

Mais ce face à face cruel se voit brusquement bouleversé par deux frères voisins, deux gars touchants, incarnés avec force par Grégori Baquet -Molière de la Révélation masculine 2014- et Arnaud Dupont qui viendront s’en mêler et accélérer la chute. Le quatuor nous embarque alors sans prévenir dans un univers glauque, crade, et Rock’n'roll dont on ne peut se décrocher. Une mise en scène efficace, qui aurait pu être plus inventive, renforce le réalisme de l’effroyable spectacle qui se joue sous nos yeux. Harold Pinter n’est pas loin, et on rit du malheur qui se joue là, comme pour s’en protéger.

Catherine Salviat -Sociétaire Honoraire de la Comédie-Française- dans le rôle de la mère possessive et dévastatrice est superbe par la justesse de son interprétation, accompagnée par Sophie Parel qui évite avec intelligence la caricature facile de son personnage. Elles forment un duo infernal plus vrai que nature dans lequel toutes les femmes qui ont connu leur mère se reconnaitront…avec effroi.

 

La Reine de Beauté de Leenane, de Martin McDonagh. Mise en scène Sophie Parel. Atelier Théâtre Actuel et la Compagnie Mademoiselle S. Théâtre des Corps Saints. Jusqu’au 30 juillet 2016 à 21h15. Durée : 1h15.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: