[AVIGNON OFF] « Flammes » au théâtre des Halles

11 juillet 2017 Par
Maïlys Celeux-Lanval
| 0 commentaires

De la force du témoignage au théâtre, tel pourrait être le sous-titre de F(l)ammes, spectacle exceptionnel déjà présenté cette année à la Maison des Métallos à Paris. Elles sont dix, sont féministes et racisées, et racontent, chacune à leur tour, un épisode de leur vie ou un aspect de leur personnalité. À voir (vraiment !) au théâtre des Halles du 6 au 29 juillet 2017, tous les matins à 11 heures.

Flammes

Le principe : elles passent tour à tour sur scène, racontant leur histoire, et les témoignages sont amenés grâce à des transitions vidéos, musicales ou dansées. La réalité : brouillant rapidement ce schéma linéaire, les jeunes femmes de F(l)ammes s’interrompent, dialoguent ou s’introduisent, créant ainsi entre elles un chemin fait d’ententes et de discordes ; ainsi, ce puzzle des jeunes filles dites « de banlieue » est bel et bien multiple. Car elles sont femmes, car elles sont racisées, car elles habitent dans des quartiers où les avions assourdissent leur quotidien, elles ont toutes subi plusieurs formes d’oppression (qui s’augmentent donc entre elles – c’est ce que l’on appelle l’intersectionnalité).

Invisibles, les meufs ? Pas sur cette scène, où elles s’affirment avec la vigueur de grandes oratrices, avec leur corps riche de dizaines d’années de sport de combat, avec leur culture littéraire, qu’elles opposent aussi bien aux bourgeois racistes qu’à leur propre père.

Impossible de ne pas être ému par leurs récits, servis avec un très grand sens esthétique par la mise en scène de Ahmed Madani : d’immenses images de forêts sont projetées au fond de la scène, quand celle-ci n’est pas plongée dans une lumière blanche aveuglante, ou inondée d’une musique ultra-joyeuse (Nina Simone, qui d’autre ?). Car elles chantent aussi, a cappella et merveilleusement bien, leur spectacle est total, hybride, à leur image. Une claque.

Informations pratiques : 
F(l)ammes
Au théâtre des Halles
Du 6 au 29 juillet 2017, à 11 heures (relâches les 10, 17 et 24)
Tarifs : entre 15 et 22 euros