Avec « The Crossing » le vent de la tragédie humaine souffle sur les îles grecques

2 février 2017 Par
Mathieu Dochtermann
| 0 commentaires

Du 1er au 5 février le Théâtre de l’Opprimé programme The Crossing, adaptation en langue anglaise de la pièce La mer qu’on voit danser, écrite en 2016, qui dépeint la tragédie des réfugiés échoués sur les plages des îles grecques au travers de la rencontre entre une insulaire, une touriste et une réfugiée fraîchement débarquée. Le spectacle brosse délicatement le tableau d’une situation à la limite du soutenable, avec des personnages finement saisis et de belles envolées lyriques qui sont comme des lumières qui papillonnent au cœur des ténèbres qui engloutissent l’Orient. Émouvant et sensible, recommandé à tous les anglophones.