Avec MUE, Carine Gualdaroni invente le théâtre de lumière [Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes]

18 septembre 2017 Par
Mathieu Dochtermann
| 0 commentaires

MUE de la cie juste après est un spectacle qu’il faut voir, parce qu’il est exactement ce qu’il annonce, un spectacle de transformation, et ce sur plusieurs plans. Traversée des états du vivant d’abord, allégorie sans paroles absolument virtuose sur le thème de la vie et de la mort, du corps et de l’esprit. Métamorphose des états de la matière et de la lumière, ensuite, qui sont travaillés comme rarement on le voit sur une scène, pour accoucher d’une forme esthétiquement saisissante. Mutation de la discipline même, enfin, comme une refondation du théâtre de silhouettes, en y ajoutant une corporalité chorégraphiée et une exploration de l’inerte d’une grande intelligence. Déjà incontournable, définitivement inclassable, absolument bouleversant.