Amok de Stefan Sweig, mis en scène par Joseph Morana

15 février 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Après le succès rencontré tant chez eux au théâtre Espace Marais qu’en Avignon, où ils jouent depuis déjà six années consécutives au OFF,  Le joueur d’échecs et 24 heures de la vie d’une femme, la troupe de Sissia Buggy continue l’édification de son répertoire et propose aujourd’hui une création, une adaptation théâtrale de la nouvelle de Stefan Sweig Amok ou le Fou de Malaisie mise en scène par Joseph Morana qui y interprète un médecin sacrément émouvant.

12472298_10153580184046274_105178331711999629_n

Tout commence par une voix off puis par la rencontre en pleine nuit sur le pont d’un bateau entre un écrivain, alter ego de Sweig et un mystérieux inconnu, un médecin alcoolisé et en proie à des terreurs fantômes.

Deux valises, un siège en osier et la coursive en métal au dessus de leurs têtes posent le décor minimaliste. Le médecin va raconter une étrange histoire avec en point d’orgue lent et tenu ce moment où tout bascule alors qu’il se croit occupé à ne vivre qu’une solitude infinie entre des femmes indigènes et son whisky, lorsqu’une rencontre avec une femme occidentale hautaine et orgueilleuse va bouleverser toute son existence.

La nouvelle de Sweig revisite le récit traditionnel de l’Amok. Chez Sweig, et c’est son génie, l’Amok n’est pas une bouffée délirante meurtrière mais suicidaire; elle se transforme en une course poursuite sensuelle, passionnelle et effroyable autant pour la vie que vers la mort, autant vers un destin contrarié que vers une fatalité en une dernière répétition d’une prévisible auto-destruction.

Joseph Morana réussit l’exploit d’interpréter cette ambiguïté, intriquant dans sa proposition avec une même intensité et l’Eros et le Thanatos. Il est bouleversant. Mathilde Van Den Boon interprète une femme mystère olympienne au corps noble et aux yeux azur. Tandis que Serge Luchini  assure, merci à lui, avec une même aisance les autres rôles de soutien. Le trio fonctionne et le texte riche est honoré.

Un Amok à découvrir au TEM, théâtre unique près de Bastille au parterre ceinturant la scène.

Auteur : Stefan Sweig, Joseph Morana

Metteur en scène : Joseph Morana


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *