« Sexpowerment » inaugure la série En scène Simone avec élégance, rire et détermination au Sentier des Halles

6 avril 2018 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Tous les mois, Soisic Belin propose de découvrir un univers au Sentiers des Halles, avec la Série « En scène Simone ». La première a eu lieu ce 5 avril 2018, avec l’adaptation scénique de Sexpowerment de Camille Emmanuelle (Anne Carrière, 2016) par et avec Lisa Wisznia et Claire Assali. Libérateur et important.

5c545aa0-dccc-481a-9fd0-1033c396fc63

La salle du Sentier des Halles était pleine à craquer ce jeudi 5 avril pour un format original : avec humour mais aussi engagement les deux comédiennes Lisa Wisznia et Claire Assali adaptent l’essai de sexe positif de Camille Emmanuelle, Sexpowerment pour 40 minutes de performance que suivent 20 minutes de débat. Sur scène, dans la lumière et micro en main, les deux comédiennes se mettent à nu en parlant de leur rapport à la sexualité, des nons-dits ou des légendes urbaines qui les ont paralysées et s’approprient tout de go l’esprit et la lettre de l’essai de Camille Emmanuelle : « le sexe libère la femme (et l’homme) ». Dansant, chantant, laissant entendre des témoignages (aussi bien Ovidie qu’un jeune-homme de 23 ans), elles font aussi participer le public dans un moment d’interaction drôle et pédagogique. pas facile de parler de sexe sur scène, pas facile de mettre en scène un essai, et pourtant, avec énergie, joie de vivre et grâce, les deux jeunes-femmes nous emmènent vers la réflexion autant avec des chansons qu’avec des projections et des power-points.

7dbdcc19-d301-4dda-b2fe-9172db611a36

Le format court est efficace, et quand la lumière se rallume, les échanges fructueux. Que penser de 50 shades of gray et ses clichés pour la liberation sexuelle des femmes? Ys-t-il vraiment eu une autre révolution depuis Mai 68, peut-on parler du sexe avec autant de gourmandise et de joie de vivre quand le mouvement #metoo a su nous rappeler que le sexe est aussi et partout un mode de domination de de violence faire aux femmes? Autant de questions auxquelles les deux comédiennes et Camille Emmanuelle très émue par cette mise en relief de son texte abordent avec naturel, intimité et franchise.

Passer de « féministe de canapé » à féministe de stand-up, ça peut remuer l’opinion, surtout si le spectacle se transpose en MOOc et auprès des adolescents…

Et dans la prochaine soirée organisée par En scène Simone l’historienne Virginie Girod nous en dira plus sur les origines des carcans que l’on nous/s’imposent, avec une adaptation scénique de son ouvrage « Les femmes et le sexe dans l’Antiquité ».

visuels: Yaël Hirsch