« Mount Olympus » de Jan Fabre : les maux pour le dire

18 septembre 2017 Par
Simon Gerard
| 0 commentaires

Jan Fabre n’aurait pas pu trouver meilleur titre pour la performance de vingt-quatre heures jouée les 15 et 16 septembre dans la Grande Halle de la Villette à Paris. On vit cet événement comme on gravit une montagne : jamais à la même vitesse, jamais dans le même état d’esprit, jamais avec la même concentration, mais avec la sensation constante d’accomplir un acte unique, et la certitude que l’on sortira de cette épreuve grandi.