Une saison 2016-2017 de créations pour l’Opéra National de Paris

15 février 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Ce mois de février 2016, si du côté du ballet, la fougue et les expériences de Benjamin Millepied ont pris fin pour une programmation plus patrimoniale, en lyrique, une création contemporaine et de nouvelles mises en scène placent cette saison sous le signe du renouveau.

Citant de la programmation de l’an passé la production choc de Moses und Aaron mis en scène par Castelluci, Stéphane Lissner a présenté une saison 2016-2017 pleine de grâce et de nouveautés.

La création mondiale de l’Opéra de Paris aura lieu en mars 2017. Il s’agit de Trompe-la-mort de compositeur italien Luca Francesconi (dont on pouvait entendre l’opéresque « Bred, water and salt » à l’ouverture d’un festival Présences sous le signe de la création italienne, le 5 février 2016. Lire notre article) dans une mise en scène de Guy Cassiers et avec Julie Fuchs, Thomas Johannes Mayer, Laurent Naouri et Beatrice Uria-Monzon.

Parmi les raretés dans les nouvelles productions, l‘Eliogabalo de Francesco Cavalli ouvrira la saison en septembre 2016 et sera mis en scène par Thomas Jolly, qui fait son entrée dans la noble maison. Tom Creed mettra en scène l’opéra de Britten Owen Wingrave (1971). C’est un opéra de Paul Hindemith, Santa Susana qui sera adjoint au classique Cavelliera Rusticana de Mascagni en hiver, avec respectivement la Antonacci et la Garanca comme voix féminines principales. Enfin, là où le chant rejoint la danse : l’Opéra de paris fait appel à la flamande Anne Teresa de Keersmeaker pour mettre en scène la Flûte enchantée en janvier et février 2017 et au français Thomas Lebrun pour rappeler à nous les Fêtes d’Hébé de Rameau en mars et avril 2017.

Le classique aura un travers français avec une nouvelle production très attendue de Samson et Dalila mise en scène par Damiano Michieletto (octobre), des Contes d’Hoffman toujours parfaitement Carseniens portés par Sabine Delvieilhe, Kate Aldrich, Stéphanie d’Oustrac et Jonas Kaufmann (novembre), la reprise de l’Iphigénie en Tauride de Gluck dans l’œil de Warlikowski avec Véronique Gens (décembre), une Carmen mise en scène par le sulfureux et souvent violent Calixto Bieito (mars 2017=)et Béatrice et Benedict de Berlioz en version concert (mars 2017). Pour les reprises classiques : Tosca, Lucia, La flute, Rigoletto et le Wozzeck de Marthaler sont également au riche programme de la saison.

Côté Danse, le renouveau Millepied jouera encore un peu avec une création conjointe de l’ancien directeur du ballet du plasticien Philippe Parreno. Le ballet de Dresden et Aaron S. Watkin donneront un Forsythe en 4 actes et on attend avec impatience Tree of Codes de Wayne McGreggor d’après le roman de Jonathan Safran Foer.

Les abonnements pour la saison 2016-2017 ont ouvert le 10 février 2016 et durent jusqu’au 31 mars 2016. Allez découvrir la nouvelle programmation de l’Opéra de Paris.

Visuel : (c) DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: