Les pivots amoureux de Mozart et Anne Teresa de Keersmaeker au Palais Garnier

18 septembre 2017 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

Il fallait oser, l’Opéra l’a fait. Et avec quel génie… S’emparer de Cosi Fan Tutte (1790), la dernière collaboration entre Mozart et Lorenzo Da Ponte, et traduire le célèbre opéra bouffe en danse. En donnant les rennes à l’immense chorégraphe flamande, l’humour se teinte d’une radicalité qui fait de cette version de Cosi un monument de beauté.