Un « Jephta » de Handel divinement orchestré et chanté à l’Opéra Garnier

14 janvier 2018 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

William Christie et ses Arts Florissants redonnent vie et grâce au dernier oratorio de Handel, Jephta (1752) jusqu’au 30 janvier 2018. Un chef d’œuvre de plus de trois heures de musique encore sublimé par un chœur et un orchestre d’une précision éblouissante et par des solistes merveilleux dont Ian Bostridge dans le rôle-titre et Katherine Watson, véritable révélation en fille sacrifiable. Si vous aimez la musique baroque, elle atteint ici des sommets… Envers et contre une mise en scène plate et un peu ridicule signée Claus Guth.