« La folle histoire du Chaperon Rouge » souffle un vent de folie sur le théâtre de l’Essaient jusqu’au 19 avril 2017 !

21 janvier 2017 Par
Magali Sautreuil
| 0 commentaires

Petits et grands, si vous n’avez pas peur du Grand Méchant Loup, rendez-vous au théâtre de l’Essaïon, jusqu’au 19 avril 2017, pour découvrir « La folle histoire du Chaperon Rouge ». Vous saurez enfin la fin mot de ce conte qui a bercé de nombreuses générations.

 

grd_749

Dans les contes de notre enfance, tout commence toujours de la même manière par « Il était une fois ». Celui du « Petit Chaperon Rouge » n’y coupe pas.

Mais ça, c’était sans compter sur cette adaptation comique de Macha Orlova. La pièce s’ouvre sur le générique des « Looney Tunes », annonçant ainsi l’atmosphère déjantée de cette dernière. Le Grand Méchant Loup est devenu un petit louveteau craintif et vantard, certain de son succès en tant que guitariste, tandis que le Petit Chaperon Rouge, qui est bien trop grande et trop vieille pour qu’on l’appelle encore ainsi, est certes toujours aussi ingénue, mais est désormais capable de jouer les ninjas pour se défendre.

Ces révélations sur la vraie histoire du « Petit Chaperon Rouge » nous sont racontées par Jeannette la lapine, un mixte entre le lapin Duracell et les Gremlins pour leur côté survolté.

Ces trois énergumènes, au jeu expressif et dynamique, sauront entraîner dans leur folle équipée, petits et grands. Les enfants, quel que soit leur âge, ne s’ennuient pas un seul instant : ils sont constamment sollicités et appelés à participer pour aider les protagonistes. Les grands enfants ne sont pas en reste. De nombreux clins d’œil leur sont destinés.

Avec des parodies et reprises de chansons à foison (« Libérée, délivrée » de « La reine des neiges », « Tirelipimpon sur le Chihuahua » de Carlos, « Je suis malade » de Serge Lama, « Il en faut peu pour être heureux » du « Livre de la jungle »…), des courses effrénées dans les bois version retrogaming, des siestes interminables, des fous rires en cascade et des invités imprévus tels que les trois petits cochons et le renard des « Fables » de La Fontaine, tous les ingrédients sont réunis pour que vous passiez un bon moment en famille.

Dans ce décor inspiré des contes pour enfants, tout est fait pour que vous replongiez en enfance. Les arbres très colorés de la forêt plantés au fond de la scène et la malle ouverte au première plan offrent de multiples cachettes et renferment de nombreux secrets qui vous sauront révéler au fur et à mesure.

Alors si vous voulez savoir si le Petit Chaperon Rouge arrivera à résister à l’irrésistible sieste de l’après-midi pour donner à sa mère grand son petit pot de beurre et sa tarte à la tomate sans embûche, tout en rentrant à temps pour regarder « Les tortues ninjas », son feuilleton préféré, rendez-vous à l’Essaïon !

Informations pratiques :

Titre : « La folle histoire du Chaperon Rouge »

Genre : Théâtre pour petits et grands enfants

Auteur et metteur en scène : Macha Orlova

Distribution : Dans le rôle du lapin, en alternance : Ève Reinquin, Chloé Geoffroy et Léa Pheulpin ; Dans celui du loup, en alternance : Carl Laforêt et Jérémie Milsztein ; Et dans celui du Chaperon Rouge, en alternance : Solène Cornu et Tiphaine Sivade.

Lieu : Théâtre de l’Essaïon

Dates : Du 7 janvier au 19 avril 2017, les mercredi, samedi et dimanche à 14h30 et tous les jours à 14h30 pendant les vacances scolaires.

Durée : 50 minutes

Prix : 12 € et 10 € en tarif réduit