Aux origines du Soldat Rose à l’Olympia

23 novembre 2017 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

Deux jours avant la sortie de l’album qui offrira une troisième histoire au célèbre soldat rose, la version comédie musicale faisait escale à l’Olympia avec un casting fou : Alain Souchon, Jean-Louis Aubert, Sandrine Kiberlain, Calogero, Stefi Celma (qui remplace Zazie), Renan Luce (dans le rôle du soldat), Laetitia Casta, Hugh Coltman, Olivia Ruiz et Gaëtan Roussel. Alors, revenons au point de départ : pourquoi le soldat rose est-il rose ?


Tout Paris se pressait hier pour La date unique du 22 novembre à l’Olympia. Une salle mythique pour accueillir la troisième aventure du Soldat Rose. Après l’Orphelinat et le Grand magasin, il s’agit de revenir aux origines. Donc le soldat rose est rose, cela nous parait être une évidence, mais en instituteur vintage, Edouard Baer va nous raconter l’histoire de la naissance du soldat … blanc devenu rose… et oui…
Le spectacle est en réalité un concert des plus classiques dans sa forme. Un orchestre (chanteuses, guitare, basse, banjo, une batterie, un clavier) est placé à droite de la scène, autour de lui des pans dessinés représentant une fabrique de jouet, en face de lui, la table d’école de la voix, et au centre, de la place, beaucoup de place pour accueillir les chansons aux textes ultra ciselés, bien écrits et anti-idiots.
On est loin ici de l’univers Disney surchargé et des stéréotypes sur les filles et les garçons. Ici, les recalés et les cassés sont les rois du monde. Ils sont ceux qui doivent être envoyés au rebut. Ils s’appellent Œil de Lynx (chantée par Zazie dans le disque), doudou Girache (Sandrine Kiberlain), bras de grue (Jean-Louis Aubert), ballerine au tutu déchiré (Olivia Ruiz), un robot au rabais(Calogero), un cro-boy à la main en crochet (Hugt Coltman), une poupée aux yeux rouges (Laetitia Casta) et bien sûr, un soldat rose (Renan Luce). Souvent, c’est l’homme de ménage qui les sauve (Alain Souchon) du méchant sort que leur réserve le contrôleur qualité (Gaëtan Roussel)
Le soldat rose à la fabrique des jouets est un conte parfait qui dans sa version spectacle donne à voir un vrai concert, généreux pour les enfants, dès 5 ans. L’alternance de la voix et des chansons, qui est l’ADN des autres opus du soldat est toujours là. Il est jubilatoire de voir Souchon en homme de ménage qui s’en va en nous demandant « prenez soin d’eux, prenez-en soin»
Désormais, et dès demain, le Soldat rose 3 s’écoute, dans un coffret disque et textes des chansons, sorti chez BMG. Un cadeau indispensable.