[Critique] Bun Hay Mean – Chinois très très marrant à l’Apollo Théâtre

7 avril 2016 Par Elie Petit | 0 commentaires

Bun Hay Mean alias Chinois Marrant est un des nouveaux visages du stand up parisien et pour sûr, un des plus novateurs. Tous les jeudi, vendredi et samedi soir, la salle comble de l’Apollo Théâtre découvre le regard unique de jeune français d’origine asiatique sur notre société et ses travers.

Crédit photos : Push Talents / Martin Lagardère

Il arrive que les shows de stand up comportent une première partie. Celui de Bun Hay Mean, ce vendredi, en avait deux. Et pas des moindres car ce sont les fameux Donel Jack’sman et Kheiron qui ont brillamment chauffé la salle. Ils constitueront ensemble la Triade dans un prochain spectacle. L’entrée en matière était déjà réussie.

En parlant d’entrée en matière, ceux qui ont vu les vidéos de Bun Hay Mean sur Internet savent qu’il entre en scène sur une acrobatie de son jus. Le ton est donné. L’humoriste d’origine chinoise passera dès lors son temps à prendre des situations et les retourner. Les thèmes sont multiples et actuels. Commençant par une analyse toute personnelle des terroristes du 13 novembre, il abordera plus tard pêle-mêle l’identité, la laïcité, Dieu, la liberté d’expression… Chacun à chaque fois traité avec une dextérité et une vitesse hors du commun. Toujours crument, mais toujours justement. Le public est hilare et les éclats de rires se superposent à la réflexion.

Le spectacle est aussi novateur du fait qu’il porte un perspective de jeune français d’origine asiatique sur la société française. Tous est en parfait décalage, à mourir de rire. Il renvoit les parisiens à leurs travers à travers des remarques sur leur quotidien direct. Ses paysages de ligne 13, de la question de l’homophobie, du racisme sont très précis et drôles. Le nouveau visage du stand up français, dans cette génération renouvelée, allie simultanément le rire, parfois choc à un fond intelligent et pertinent.

Le tout est bien rodé mais Bun Hay Mean sait aussi partir dans des impros, des échanges avec son public, retenir les noms, les informations, reprendre des idées laissée en route. Tout ceux qui aiment le rire et la vannes chirurgicales doivent voir Chinois Marrant.

Bun Hay Mean dans Chinois Marrant tous les jeudi, vendredi, samedi soir à l’Apollo Théâtre, Paris


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: