[Festival d'Avignon & Avignon Off] Dis, tu as vu quoi de bien ?

13 juillet 2016 Par admin | 0 commentaires

Une semaine après le début du Festival d’Avignon et du Off d’Avignon, voici nos coups de cœur

Les Damnés à 22H dans la Cour d’Honneur

Ivo Van Hove revisite le chef d’oeuvre de Visconti et fait sienne la troupe de la Comédie Française. C’est à 22h, dans la Cour d’Honneur, pour avoir des places, il reste deux solutions : scruter le panneau du Cloître Saint Louis ou faire la queue sur place une ou deux heures avant.

Toute ma vie j’ai fait des choses… 13H30 à La Manufacture 

Le directeur du CDN Lille Tourcoing Nord-Pas de Calais est dans le Off d’Avignon. Déjà, en soi, cela est une information. Ensuite vient une question : pourquoi Toute ma vie j’ai fait des choses que je savais pas faire n’est pas programmé au Festival d’Avignon ? En tout cas, le niveau est là

Conférences de choses, 10H40 à la Manufacture

Pierre Mifsud, mis en scène par François Gremaud offre jusqu’au 24 juillet une Conférence de choses. Une seule, dont vous n’aurez chaque jour qu’un bout de 53 minutes et 33 secondes. Pour savoir la suite, revenez demain.

XS jusqu’au 14 à 20H30 au Lycée de la Vierge Saint Joseph

Pour la deuxième année consécutive, le Festival d’Avignon, le Théâtre National/Bruxelles-Festival XS, la SACD France et la SACD Belgique s’unissent pour présenter trois performances qui disent l’actualité de la création dans le spectacle vivant. Trois formes qui n’ont aucun rapport entre elle,  ou peut être une : un sens aigu du décalage.

Strates au Golovine Du 8 au 26 juillet, les jours pairs, à 10h45.
Parfois, il arrive qu’on ait peur de ne pas être à la hauteur, que les mots ne représentent pas assez bien l’exceptionnelle richesse de spectacles tels que S/T/R/A/T/E/S, présenté par la chorégraphe Bintou Dembélé au théâtre Golovine du 8 au 26 juillet 2016. Mais il faut affronter le dragon et se lever, le cœur battant, pour rendre hommage à celle qui nous a émus aux larmes. Bintou Dembélé s’entoure de la danseuse Anne-Marie Van, de la chanteuse Charlène Andjembé et du musicien Charles Amblard pour former son quartet de choc, et condenser en moins d’une heure une somme impressionnante d’expressions et d’histoires, mêlant hip-hop, krump, jazz et blues. Une merveille inoubliable

Olivia Moore aux Ateliers d’Amphoux à 13h55
Olivia Moore c’est la mère que personne ne veut avoir mais que tout le monde voudrait être. Elle gère tout : sa famille recomposée, son job et l’ex de son mari. Elle a tout d’une mère parfaite : elle est cash, caustique, égoïste et décomplexée.

Baada, le malade Imaginaire aux Corps Saints, 15h15.

Sept comédiens-danseurs, un fauteuil et la musique pour tout décor dans cette adaptation fidèle où le comique de Molière est ponctué par des intermèdes dansés aux rythmes d’instruments africains. M. Purgon est féticheur, Argan et Toinette un couple surprise, et tous les personnages sont des notables de la société africaine. Cette comédie universelle, montée au Burkina Faso, enfonce le clou contre nos peurs et les charlatans qui en font commerce.

Riton Liebman Le renégat, à la Manufacture 16h15

Riton LIEBMAN a choisi de mettre en scène un renégat qu’il a bien connu : son père Marcel, un juif de gauche, pro-palestinien qui le restera toute sa vie. Parce qu’il fut difficile de grandir dans son ombre, il lui faudra d’abord dresser son portrait et avec lui l’histoire des grandes luttes de son époque, faire inventaire afin de se poser l’essentielle question de la filiation. Sans artifice et authentique, Liebman nous émeut dans une pièce faussement déstructurée.

 Mémoires d’un fou de Gustave Flaubert au Girasole 12:05

Au fond pour faire un chef d’oeuvre au théâtre il ‘suffit’ d’un grand texte, d’un immense acteur (William Mesguich) et d’une grand metteur en scène (Sterenn Guirriec).

MOTSZIC ,Presence Pasteur, 20:50

Il nous faut abandonner toute volonté de comprendre. Le texte nous traverse dans une expérience hallucinatoire qui nous inquiéterait si nous n’étions pas sous la protection assurée de Laurence Masliah. Elle chuchote parle interpelle crie hurle tandis que le saxo siffle caresse accompagne ou se rebelle.

Visuels : DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: