Tichèlbè, Sans repères, et Figninto – l’oeil troué, la danse africaine subsaharienne est au Festival d’Avignon

13 juillet 2017 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

C’est un plateau de rêve à double titre que le Festival d’Avignon a composé en programmant Tichèlbè, Sans repères, et Figninto – l’oeil troué, des chorégraphes Kettly Noël, Nadia Beugré et Nina Kipré, Seydou Boro et Salia Sanou. L’occasion de découvrir la grammaire chorégraphique d’Afrique subsaharienne, mais également d’entrer dans sa mémoire.