Soirée Ravel à l’Opéra de Paris avec « Boléro » de Maurice Béjart et « Daphnis et Chloé » de Benjamin Millepied.

13 mars 2018 Par
Raphaël de Gubernatis
| 0 commentaires

Il y a sans doute cent façons de définir un chef d’œuvre et d’exprimer en quoi un ouvrage est exceptionnel. Dans le cas du « Boléro » de Maurice Ravel, chorégraphié par Maurice Béjart, trois mots viennent à l’esprit : dépouillement, puissance, sensualité. A une composition musicale d’une extrême simplicité, mais orchestrée avec génie, le chorégraphe a répondu exactement de la même manière. Et il en a fait ainsi l’une des œuvres les plus emblématiques de son répertoire.