Sans titre : le geste cru et à nu de Tino Sehgal

4 avril 2016 Par
Christophe Candoni
| 0 commentaires

A l’occasion du festival l’Etrange Cargo qui se tient à la Ménagerie de verre, Frank Willens et Boris Charmatz reprennent l’un après l’autre Sans titre (2000), le solo que leur a confié Tino Sehgal. Tels deux magnifiques colosses aux pieds d’argile, ils se mettent dans les pas des plus grands chorégraphes du XXe siècle et s’offrent comme la matière brute et charnelle d’une exposition vivante de la danse.