PAS S’ÂGE d’Anaïs Rouch : entre deux âges, entre les corps

30 mars 2017 Par
Cedric Chaory
| 0 commentaires

Fond de scène, une jeune femme de dos, debout. Face public, côté jardin : deux chaises dont une est occupée par un homme mûr, hiératique et fixant l’horizon. Tel est le dispositif dépouillé sur lequel s’ouvre PAS S’AGE programmé dans le focus « Spectacles sauvages » du festival Signes du printemps du Regard du Cygne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *