Myriam Gourfink : « La lenteur vient du désir de sentir, s’arrêter pour tout sentir »

17 septembre 2018 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

Si la danse est synonyme de mouvement, rien n’indique qu’il doit être rapide. Myriam Gourfink pousse au paroxysme l’apport de la lenteur au plateau. Rencontre.