Les sons des gestes de Thierry De Mey ouvrent Manifeste 16

3 juin 2016 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

Manifeste est un festival pointu qui mêle les musiques contemporaines et la danse. L’alliance entre l’Ircam et Beaubourg fonctionne à merveille. En ouverture, hier soir, Simplexity, La Beauté du Geste, a surtout vu la naissance d’un chorégraphe, Thierry de Mey, l’homme de l’ombre d’Anne Teresa de Keersmaeker.