La Fiesta punk d’Israël Galvàn bordélise la Cour d’Honneur du Festival d’Avignon

17 juillet 2017 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

On pensait ne pas se remettre si rapidement du glacé et tourbillonnant Ibsen Huis, vu la veille dans la cour du Lycée Saint Joseph. On ne pensait pas non plus qu’Israël Galvàn, connu des services depuis longtemps puisse faire une pièce explosive où on le retrouve à son meilleur niveau de danse. C’est génial, c’est dément,  La Fiesta divise la Cour, entre huées et bravos. Jubilatoire.