« Canzone per Ornella », la grande bellezza de Raimund Hoghe s’empare du Festival d’Avignon

23 juillet 2018 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

C’est un chef-d’oeuvre à couper le souffle et sur lequel poser des mots semble être ridicule. L’immense Raimund Hoghe au corps biaisé reste pour cette création en Avignon du côté des vivants et c’est d’une beauté qui mêle glamour et drame dans un geste millimétré. Époustouflant.