«Balanchine, Teshigawara, Bausch»: une montée en apothéose de la force émotionnelle de la danse à l’Opéra Garnier

27 octobre 2017 Par
Sarah Reiffers
| 0 commentaires

Pour ce nouveau spectacle, l’Opéra National de Paris a réuni deux œuvres de son répertoire et une nouvelle création qui explorent, chacune à leur façon, la notion d’«agonisme» et ses variantes, les contrastes, les oppositions, et la compétition. Pour une montée en apothéose de la force émotionnelle de la danse, de la légèreté maîtrisée de George Balanchine à la violence physique de Pina Bausch.