[Avignon Off] Satchie Noro, Dimitri Hatton et Amala Dianor, une belle Parenthèse

9 juillet 2016 Par Amelie Blaustein Niddam | 0 commentaires

Le 9.3 est dans le 8.4 et c’est une tradition désormais bien installée. Le Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis (TGP) et le Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France s’unissent pour présenter La Belle Scène Saint-Denis, un programme de danse et de théâtre. Ce matin, le programme danse nous conviait du côté ambiguë des rencontres amoureuses.

Bruissements de pelles, full teaser from Dimitri HATTON on Vimeo.

Note de la rédaction :

Les Bruissements de pelles de Satchie Noro et Dimitri Hatton

Tout commence dehors. Elle l’harnache en le recouvrant de pelles. Elle en glisse partout, elle fourche son bras, l’entrave. Et à chaque pied, il traîne une pelle.  Quelque chose nous dit que pour chopper cette fille, il va devoir non pas ramer mais creuser !

Cette formidable pièce tient autant du clown que de la danse. Le duo est accompagné sur scène par les musiciens Hugues Vincent et Ianik Talllet à la batterie (agrémentée d’ustensiles de cuisine) et au violoncelle ( utilisé comme une ligne de basse). Les pelles deviennent les outils de leur séduction. Ils se les jettent avec douceur ou violence, virevoltent avec. Ils se portent l’un l’autre. Se séparent, se retrouvent et, même si la violence monte, il est impossible pour eux de ne pas se retrouver, aidés par cet objet.  Elle qui sera résidente au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France est la fille d’un maître d’Aïkido, lui est un artiste total : clown, acteur, danseur.

Leur duo est burlesque à souhait dans un geste complètement athlétique ( vous avez déjà soulevé une pelle ? ) et le spectacle se dévore comme une série télé. Alors, elle va dire oui ou pas ?

Le spectacle sera présenté le 22 avril 2017 au Théâtre Louis Aragon

New School de Amala Dianor

Un Jules et Jim version Hip Hop, c’est à cela que nous invite le chorégraphe et danseur Amala Dianor qui avait enchanté La Parenthèse en 2015. Ils sont trois, elle et eux deux. Ils sont beaux à se damner. Admir Mirena entre en scène, désinvolte. Il enchaîne les Six steps sans difficulté. Elle, Sandrine Lescourant le regarde, elle sourit, elle entre dans la danse, tout comme Awir Léon. Leur danse mêle tout : les pas classique du hip hop, la danse contemporaine dans sa liberté et le théâtre. Ce trio est issu du spectacle De(s)generation.
La pièce est douce, même si parfois, elle se se réchauffe, quand elle tremble de désir en s’approchant de l’un des deux. Le spectacle sera repris le  24 septembre 2016 au Théâtre Louis Aragon.

Information pratiques :

Bruissements de pelles du 9 au 13 à 10H puis du 15 au 19 à 19H

New School du 9 au 15 à 10H

Durée totale : Une heure.

 Visuel : ABN


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: