« Apparition », Le loup dans la bergerie d’Emio Greco

7 décembre 2017 Par
Raphaël de Gubernatis
| 0 commentaires

C’est dans une sorte de méditation sur l’enfance, sur sa fragilité et ses effrois, sur la mort surtout, que nous plonge « Apparition », spectacle d’Emio Greco dont la création française s’est déroulée à l’Opéra de Marseille. Et toute la production est noyée dans une pénombre angoissée où errent des spectres de loups aux yeux incandescents parmi de petites silhouettes enfantines, où semblent se murmurer des incantations effroyables, où grondent de grands fauves. Les images inquiétantes, mais extrêmement poétiques de Ruben van Leer, les lumières éloquentes et sépulcrales de Henk Danner achèvent de dresser un climat mortifère au sein duquel surgissent des danseurs vêtus de noir et presque invisibles dans cet univers de terreur nocturne où luit une lune dramatiquement blafarde.

Par Raphaël de Gubernatis