Le « 31, rue Vandenbranden » du collectif « Peeping Tom passe au numéro 32 avec le Ballet de Lyon

13 septembre 2018 Par
Raphaël de Gubernatis
| 0 commentaires

Qui donc a eu l’idée saugrenue d’évoquer le sublime film japonais qu’est « La Ballade de Narayama » de Shohei Imamura à propos du spectacle du collectif « Peeping Tom » ? Intitulé « 32, rue Vandenbranden », il est repris aujourd’hui par le Ballet de Lyon à l’adresse du « 31, rue Vandenbranden ». Et quel rapport trouver entre l’histoire déchirante d’une vieille femme impotente qui part, transportée sur le dos de son fils, pour mourir dans la montagne afin de ne pas peser sur l’existence de ses descendants, et cette succession de scènes décousues qui constitue cette pièce jadis créée pour huit interprètes et aujourd’hui remontée pour une quinzaine de danseurs-acteurs ?