Singin’ in the Rain : claquettes et paillettes sous la nef du Grand Palais

10 décembre 2017 Par
Audrey Chaix
| 0 commentaires

Après sa création au Théâtre du Châtelet en 2015, il fallait un nouvel écrin à la comédie musicale pour cette reprise pendant les travaux dans la célèbre salle parisienne : ce n’est rien de moins que la nef du Grand Palais qui accueille, du 28 novembre 2017 au 11 janvier, le virevoltant spectacle adapté du film mythique de Stanley Donen et Gene Kelly. L’histoire, s’il faut encore le rappeler, est celle du passage de l’industrie hollywoodienne de l’âge d’or du cinéma muet à la grande innovation des « talkies », à la fin des années 1920. Don Lockwood (Dan Burton) et Lina Lamont (Emma Kate Nelson) sont des stars du cinéma muet. Face au succès du premier film parlant, The Jazz Singer, les voilà contraints d’apprendre à parler et à chanter devant la caméra. Si la transition est facile pour Don, elle est moins évidente pour Lina, dont la voix de crécelle ne correspond pas à son physique de rêve. Et la jalousie qu’elle entretient à l’égard de Kathy Selden, jeune femme au naturel joyeux et spontané dont Don tombe rapidement amoureux, n’arrange pas les choses…