Frédéric Zeitoun raconte son « histoire enchantée » de « petit juif à roulettes » au Grand Point Virgule

10 janvier 2017 Par
Léa Sanchez
| 0 commentaires

Toute La Culture a assisté pour vous à l’avant-dernière représentation du spectacle de Frédéric Zeitoun au Grand Point Virgule. Le chroniqueur, parolier et comédien y raconte « L’histoire enchantée du petit juif à roulettes », la sienne. Un récit plein d’autodérision.

frederic-zeitoun

“Quoi, encore une naissance ? Mais vous avez vu l’heure ?”. Pour Frédéric Zeitoun, né en 1961 à Tunis et handicapé de naissance, ça commence mal. Au bureau des destins, il arrive en retard : toutes les “bonnes places” sont déjà prises. Mais Mme La Vie, interprétée par la musicienne Cécile Girard, va tout de même sourire au “petit juif à roulettes” obligé de se déplacer en chaise roulante : “tu sais quoi ? ça va rouler !”.

Un récit très personnel

L’Histoire enchantée du petit juif à roulettes, allégée par quelques coupes depuis son passage aux Francofolies cet été, est présentée sur les planches du Grand Point Virgule jusqu’au 15 janvier. Le spectacle entremêle récit biographique, comédie et musique. Les chansons de Frédéric Zeitoun sont accompagnées par Cécile Girard et l’accordéoniste Anthony Doux. La mise en scène d’Alain Sachs est fluide et sobre : ça et là on trouve un bureau en bois, de vieux téléphones, quelques accessoires…

En s’épaulant parfois d’une vieille télévision aux images en noir et blanc pour passer d’une époque à une autre. Frédéric Zeitoun alterne les anecdotes, des plus générales aux plus intimes et personnelles. Entre autres : l’accueil mitigé qui lui est réservé par sa maîtresse d’école, ses difficultés à aller voir sa bien-aimée dans sa chambre au dernier étage d’un immeuble parisien sans ascenseur, le défi d’aller aux toilettes…

Leçon de vie et dérision

Il raconte avoir pris le parti de “célébrer la vie quoi qu’il arrive”, toujours avec humour. Le public y (re)découvre son enfance modeste et ses vacances dans l’Espagne de Franco, son adolescence et les questions autour de la sexualité, ses premières chansons proposées à des artistes, son choix de commencer des études en droit, les rencontres-clés de sa vie qui lui ont permis de devenir chroniqueur à Télé-Matin… Sans entrer dans le pathos, le spectacle met en avant les difficultés rencontrées au quotidien par les personnes handicapées. Une création qui se veut “universelle”, pour “dénoncer avec violence, parfois, et avec humour, souvent”.

 Dernière représentation au Grand Point Virgule le 15 janvier à 17h.
De Frédéric Zeitoun et François d’Epenoux
Mise en scène d’Alain Sachs
Avec Frédéric Zeitoun, Cécile Girard et Anthony Doux.