[Live-Report] MHD au Prince Charles à Berlin

24 avril 2016 Par Elie Petit | 0 commentaires

Le rappeur du 19ème faisait jeudi ses premiers pas à l’international avec un concert dans le club berlinois Prince Charles. Devant un public mi-français mi-allemand, fan de la Moulah, qui a fait le Mouv’ et qui a fini, comme prévu, en Champions League. Pow pow pow pow ! 

Un public des autres soirs s’est réuni à Berlin. Pas celui des clubs electro, pas celui des bars à bières. Celui du hip hop et du rap, délaissé culturellement dans la capitale. Streetlife International en a fait sa spécialité en conviant à Berlin des artistes de musiques urbaines du monde entier. Ce soir, c’est pour MHD que la salle est comble. Samedi, ce sera le Yam pour IAM, complet depuis des mois.

Bières, cocktails chers, cour enfumée, un collectif de rap allemand est sur scène dans une langue incomprehensible, indéchiffrable. Applaudissements. Un DJ passe. MHD et ses amis sont derrière, plus loin, vers les loges et le rappeur de 21 ans, fin et long, sautille en reprenant quelques refrains de trap passés par le DJ. « On est chaud » dit un de ses acolytes. C’est ça.

Entrée sur scène brûlante. On fait résonner des bruits de verre fracassé. Les basses sont au maximum. « Berlin is the Champions League », dit-il reprenant son mot d’ordre, qui a fédéré tous ces nouveaux fans. Un grand charisme, sapé d’une énergie puissante se dégagent de la scène.

Les vapeurs s’échappent des cônes et des bouches et MHD répète avec son public son fameux « T’as fumé ma Moulah t’as toussé » et son mythique Roger Milla. Puis une chanson sur sa mère, ses parents. Après un début rapide et violent, c’est l’accalmie, deux-trois titres, moins revendicatif, plus introspectifs. Il est tant acclamé que le bruit de la foule le recouvre et le surprend.

Il égrène son album de 15 titres, chacun avec son gimmick, ses punchlines. Et le Pow pow pow pow. Quelques Brrrrr aussi. Sa voix est plus grave que sur les enregistrements. Il se lance parfois même dans des chorégraphies, comme sur Amina. « Qui ne saute pas n’est pas français ! » chante le public.

Enfin, Fais le Mouv’ et bien sûr la Champions League puis Mollo Mollo. On danse sur les tables, enchaîne avec lui quelques pas de danse. Parfois, on est dans de la pop proche de Youssou n’dur et d’un flow à la Youssoupha comme dans A Kele Nta. MHD, c’est définitivement la Champions League. Pow Pow pow pow !


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: