Putain 10 ans … C’est l’anniversaire de Born bad records

27 avril 2017 Par
Antoine Couder
| 0 commentaires

De Frustration à Dorian Pimpernel, de Cheveu au French Boogie, de la Femme jusqu’à JC Satan, le label Born Bad records a construit un catalogue en forme de festin nu. Retour sur une belle réussite avec son fondateur Jean-Baptiste Guillot, alias « Jibé Born Bad ».

10 ans que ça dure … Vous avez un secret de label ?
Je ne rentre pas trop dans le détail des ratios temps passé/bénéfices… je vais de l’avant, concentré sur ce qui arrive, sans trop réfléchir. Je suis seul (avec Clarisse Vallée), un champion du Do it yourself et donc de la réduction des coûts. Enfin, je sais vendre des disques : je n’ai pas capitulé face aux distributeurs qui d’ailleurs ne sont pas toujours très bons.

Votre catalogue part un peu dans tous les sens… mais qu’est-ce qui fait tenir l’ensemble ?
C’est juste moi… mes goûts étant variés, ma ligne artistique l’est également. Je crois que j’ai aujourd’hui un panel qui permet à chacun de s’y retrouver, et des artistes qui peuvent creuser leur sillon sans subir de concurrence frontale à l’intérieur du label. Je ne produis pas plein de groupes post-punk, je me contente de produire Frustration.

Et puis, il y a le graphisme des pochettes …
Je n’oublie jamais que je vends des produits manufacturés et je veux que l’emballage soit percutant, reconnaissable immédiatement. J’adore la patte d’Elzo Durt dont nous signons une monographie. Vernissage ce soir à la galerie du jour, Agnès B !

Autre spécificité : le travail de réédition de production de la contre-culture made in France que le label a initiée.
Un patrimoine totalement sous-estimé que l’on essaie de mettre en lumière pour indiquer des liens, des fils rouges. Je ne crois pas à la fable qui dit que la France n’a jamais créative en musique. Il y a toujours eu une belle culture underground. Et ceux qui ne le voient ne peuvent pas comprendre le foisonnement actuel qui s’y rattache. Parce que oui, c’est cela le plus important : la scène française d’aujourd’hui est formidable.

(Reccueillis par Antoine Couder)

Lien événements
https://www.facebook.com/bornbadrecords/?fref=ts

Visuel : Jean-Baptiste, Born Bad Records, HD1, © Blaise ARNOLD.jpg


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *