[Live report] Deluxe, des parachutes, et du soleil en clôture de Rock The Pistes

20 mars 2016 Par Amelie Blaustein Niddam | 0 commentaires

Il y a de quoi sauter, ou plutôt « jumper » pour paraphraser le groupe aixiois Deluxe qui avait l’honneur de clore la sixième édition du Festival  Rock The Pistes,  sur la scène posée au sommet de la Foilleuse, à Morgins et face aux Dents du Midi.

Deluxe est un groupe chouchou, qui en quelques mois a vu son nom fleurir sur les affiches des plus gros festivals. Ils sont six avec des pseudos foutraques : Kaya (basse), Kilo (batterie et platines),Pietre (guitare), Soubri (percussion et aux Akai MPC) Pépé (saxophone) et Liliboy (chant). Ils nous disent que leur Deluxe à eux est un « sergent pepper », les fans de junk food comprendront. Mais en les voyant, avec leur univers rouge, doré, pailleté et leur moustache, emblème collé sur les visages de tous les spectateurs ce samedi 19 mars, on a du mal à ne pas associer leur Deluxe au Royal Deluxe, cette célèbre compagnie de théâtre aux accents circassiens. Du cirque, ils charrient aussi la notion de troupe, nommée chez eux « famille ». Quand on leur demande leur définition de la famille, ils répondent de façon délirante : « la famille c’est quand on peut prendre des douches communes, dormir en cuillère et qu’il n’y a pas de jalousie entre nous ».
Avec Deluxe on se marre donc et on ne perd pas de vue leur origine aixoise. On pense au funk de Trouble Makers, au hip hop d’IAM, aux soirées aux Docks des Suds. Ils sont ce son très méditerranéen qui sait faire la fusion entre le jazz et la fanfare.

Sur scène, « ça envoie ». Et malgré les chaussures de ski vissées aux pieds, les bonds ont été de rigueur sur des tubes comme « Daniel » ou « Tall Ground ». Ils ont joué un mix de leurs deux albums The Deluxe Family Show ( Chinese Man Records 2013) et Stachelight ( (Nanana Productions 2016).

Seule fille dans ce groupe de mecs, Lillyboy impressionne de sa voix qui se glisse dans tous les styles,  cassée et en même temps pointue qui rappelle Macy Gray ou Skye Edwards.

Deluxe nous glisse « n’avoir jamais joué dans ce genre d’environnement ». L’idée de ce festival qui installe des scènes chaque jour dans une station différente au cœur des pistes, parfois à plusieurs heures de ski de sa station de départ est « incroyable ». Car, là est la force des Portes du Soleil, faire dialoguer 12 stations de ski qui se trouvent sur les versants du massif du Chablais. Et les résultats sont là : Plus de 25 000 festivaliers, 5 concerts tête d’affiche / 74 concerts Off en stations. Cette année Gotthard, Lilly Wood and the Prick, Izia, Hubert Felix Thiefaine et donc Deluxe ont fait se balader les skieurs à Champery-Les Crosets, Morzine, Avoriaz Châtel et Morgins.

Annoncées de façon spectaculaire par les ¨Parachutistes, les dates du prochain festival ont été dévoilées : du 12 au 18 mars 2017.

Rock the Pistes est en pleine expansion, le niveau monte, le public se fidélise et l’idée de faire de la montagne une terre de musique fait des petits. Un Live in Tignes by Francofolies aura lieu du 11 au 13 avril.

Visuel © jbbieuville


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: