Calypso Valois, fille de la Pop

19 avril 2017 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Phénomène pop à frange et souffle de fraîcheur, Calypso Valois a déjà sorti 4 titres qui font parler d’elle. Elle est signée chez Pias, était en première partie de Lescop le 8 avril et est à l’affiche du Printemps de Bourges. La fille de Jacno et Elli est au cœur de l’actu musicale française. C’est le moment de parler de cette trentenaire dans le vent.

calypso-valois

La maman, Elli Meideiros avait annoncé au public français ébahi, la naissance de sa fille en 1986 avec   « Bailar a Calypso » pour un public ébahi de tout cet exotisme uruguayen.

Le père, Jacno, nous quittait d’un cancer en 2009. Sa fille  participait à l’album hommage en duo avec Etienne Daho sur le titre « Amoureux Solitaires ».

Alors qu’elle semblait privilégier le cinéma (Assayas lui a confié deux rôles et on la trouvait notamment aux côté d’une autre « fille de », Izia Higelin, dans La Belle saison de Catherine Corsini), Calypso Valois émerge cette année 2017 comme chanteuse.

De maman, on retrouve la beauté et un jeu sur le rétro que Calypso Valois joue au deuxième degré avec notamment la couverture « musclée » de son dernier « 45 tours » sorti le 14 avril dernier, qui a bien une face A « vis à vie » et une face B « La faute ». De papa, elle garde le rythme balancé au synthé à peine revu pour notre époque et le côté pop assumé. Il y a peut-être aussi un soupçon de François Hardy dans le look minimaliste à frange et un soupçon de Mylène Farmer dans la voix perchée et hypnotisante de Calypso.

Très bien entourée (ses chansons sont arrangées par le génial Yann Wagner, Christophe Honoré signe son premier clip, « Le jour »), elle se fond dans la tendance française d’une pop rétro 1980 avec la grâce de la « tristesse contemporaine ». Mais la surprise, c’est le « en plus » de cette  » fille de » ultra douée : son côté pincé, impertinent qui passe par des textes un peu « sale gosse » et vraiment délectables: « Elle te fait envie pourtant tu la fuis toujours /Et tu dis vouloir mourir pour la vie /Cette salope est belle comme le jour » (« Le jour »). Calypso est une « fille de » et femme très second degré à suivre main dans la main sur les routes de la pop française.


visuel : couverture du 45 tours « Vis à vie » (c)) [Pias]


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *