Playlist de la semaine (191) vibes and ryth’m

5 février 2017 Par
La Rédaction
| 0 commentaires

Cette semaine, la playlist a le sens du rythme et des mots.

Madame Monsieur, « Partir »
On a découvert Madame Monsieur avec un titre « smile » et un featuring de Youssoupha où ils nous intimaient au futur l’ordre de « tourner » comme des soleils sur la piste. Les voici de retour chez Believe avec un EP « tandem » pour pousser plus loin cette histoire de couple et de beat rétro très années 1990. Dans le premier clip il s’agit de « Partir  » sur des images bien travaillées et des paroles en français. On y va?

Orchestra Baobab, « Foulo »
L’orchestre sénégalais est de retour avec un album d’hommage à leur musicien pilier, mort l’automne dernier après avoir fait partie de l’Orchestra Baobab depuis 1970, Ndiouga Dieng Le CD sort chez World circuit le 31 mars et retrace de manière intemporelle des décennies de musique ouest-africaine. En attendant leur passage par le cabaret sauvage le 16 mai prochain on accepte l’invitation au voyage avec ce premier titre irrésistible, « Foulo ».

Mai Lan, « Vampire »
Ambiance Giallo pour le nouveau clip de la jolie Mai Lan qui nous plonge dans un clip qui mixe l’Italie de Dario Argento et le bal culte de Roman Polanski. le son, lui est joyeux est entraînant, à mille lieux du sang qui coule le long des belles canines de la chanteuse

Disiz -« Autre Espèce »
Après son retour tant attendu dans le rap en 2012 avec les albums Lucide et Extra-lucide (il avait fait un écart peu prisé de ses fans dans le rock en tant que Peter Punk), Disiz transforme l’essai et achève sa métamorphose. Le rappeur bientôt quarantenaire prouve avec « Autre Espèce » que son génie et son flow n’ont rien perdu depuis le mythique premier album Le Poisson rouge sorti en l’an 2000. Le plus contemporain des rappeurs old school, libre et inventif, se sent pourtant aujourd’hui fragile et ose l’exhiber. Tel un extra-terrestre exposé à une atmosphère inconnue où l’air se raréfie, il se risque à l’actualisation de ses thèmes et ses arrangements, car les recettes l’étouffent. La Peste ne pète plus les plombs, mais s’identifie au militaire lassé des guerres, souhaitant redevenir Petit Prince dans un paysage aussi beau et désolé que son âme

Depeche Mode – « Where’s the Revolution ? »
Petite révolution, Dépêche Mode sort un nouvel album Spirit le 17 mars sur le label Columbia Records. Tout est toujours là : la voix de Dave Gahan et la batterie énergique. Il demande : “Where’s The Revolution / Come on people you’re letting me down”. Très actuel donc.

Par Yaël Hirsch, Olivier Handelsman et Amélie Blaustein Niddam