[Live Report] Soir trois du Nice Jazz Festival : Mary J Blige et son public ne font qu’un !

21 juillet 2017 Par
Eloise Sibony
| 0 commentaires

En cette troisième soirée du Nice Jazz Festival, la programmation reste très luxe. Des musiciens tels que Tony Allen ou Cory Henry & The Funk Apostles étaient présent, cependant mercredi soir c’est bien la « Queen of Hip Hop Soul », Mary J Blige, qui était le plus attendue. 

Hier soir, avant même l’arrivée de Mary J Blige, nous savions qu’elle était la reine de la Soul et du hip hop. Après son concert, nous en sommes persuadés. Mercredi 19 Juillet, Mary J Blige a livré une performance hors du commun. Avec un public en folie, qui attendait l’artiste comme le messie, la chanteuse vient nous rappeler qu’elle n’a pas pris une ride, ni elle, ni sa musique. Toujours accompagnée de ses mêmes musiciens, la chanteuse a commencé en chantant ses derniers tubes en date de l’album « Strenght of a women », un album qui porte bien son nom puisque Mary J Blige représente certainement la femme dans toute sa splendeur : forte et touchante. Entre deux chansons elle s’adresse à son public, au Niçois et aux femmes en particulier en tenant un speech digne d’une remise de prix où elle nous explique que les relations, l’amour et les amitiés peuvent être aussi puissantes que passagères.. Mme Blige nous explique la vie, sa vie, et le public l’écoute comme on écoute un professeur. Un discours sur la vie et ses batailles venant d’une femme qui en a vécu plusieurs est toujours passionnant, c’est ainsi que nous l’écoutons, émus. C’est avec « I’m going down » qu’elle se remet à chanter, et dans une presque transe, l’artiste nous fais cadeau d’une performance aussi intense que rare. Au bout d’une heure de show, tout est clair : Mary J Blige fait parti de ces artistes généreux et la cool kid des années 90 est avec nous.

La performance de la Diva – qui a, depuis le début la soirée, changé trois fois de tenus – va crescendo. Quelques notes de guitare retentissent, et en un instant nous comprenons, qu’elle s’apprête à interpréter « One » qu’elle a repris avec U2. A cet instant, tous en chœur, les bras levés nous chantons avec elle et il est certain que tout le centre ville niçois a entendu la foule crier « One love, one life, when it’s one need, in the night… » . Avec « One », Mary J Blige signe le moment le plus inoubliable de son concert et nous touche en plein coeur. L’émotion est à son comble et juste avant de quitter la scène, l’artiste nous offre un dernier cadeau, le tube qui l’a rendu célèbre, celui que chacun attendait secrètement et impatiemment toute la soirée. Puis enfin, elle demande si ce soir Nice est une Family Affair… Quelle question!