Playlist Partenaire – le MaMA (17-19 oct.)

6 septembre 2018 Par
La Rédaction
| 0 commentaires

Toute la Culture est partenaire du MaMA. Retrouvez en avant goût une playlist avec quelques morceaux choisis de la programmation.

MaMA, festival 100% Pigalle, fêtera sa 9ème édition du 17 au 19 octobre prochain. Devenu un événement international majeur dans le domaine des festivals et des rencontres professionnelles, cet événement réussit chaque année son double pari de rassembler sur 3 jours un public toujours plus nombreux autour d’une programmation pointue et éclectique ainsi que toute la filière musicale autour de sa partie Convention. Niché au cœur de Pigalle et investissant salles connues et lieux atypiques de ce fameux quartier, ce grand rendez-vous de rentrée devenu incontournable proposera sur 3 jours un programme de plus de 120 concerts et 150 conférences en plein de cœur de Paris, rythmé cette année par un focus Japon.

Oxmo Puccino

En 1998, Oxmo Puccino alors âgé de 23 ans fait partie du collectif Time Bomb fondé par les producteurs DJ Sek et DJ Mars. Cette même année sort « Opéra Puccino » qui marquera la naissance d’un artiste majeur. Lyrique et vertigineux dans ses descriptions, « Opéra Puccino » comprend alors quelques classiques (Amour & Jalousie, L’enfant Seul), qui se complètent par des featurings puissants (Akhénaton, Lino, K-Reen, …). « Opéra Puccino » fait partie des disques fondateurs de l’histoire du rap français.

Gaël Faye

Franco-rwandais, Gaël Faye est auteur-compositeur-interprète de rap. Aussi influencé par les littératures créoles que par la culture hip-hop, il sort un album en 2010 avec le groupe Milk Coffee & Sugar (révélation Printemps de Bourges). En 2013 paraît son premier album solo, « Pili Pili sur un Croissant au Beurre ». Enregistré entre Bujumbura et Paris, il se nourrit d’influences musicales plurielles : du rap teinté de soul et de jazz, du semba, de la rumba congolaise ou encore du sébène. Aussi auteur, « Petit pays» , son premier roman, a été récompensé en 2016 par le Prix du roman Fnac et par le Prix Goncourt des Lycéens.

Arnaud Rebotini

Depuis plus de 20 ans, Arnaud Rebotini est une référence dans le monde de la techno française ! L’artiste jongle entre plusieurs casquettes : auteur, compositeur, interprète, producteur et fondateur du label Black Strobe Records. Il consacre une partie de sa carrière aux productions électroniques et sort plusieurs albums en son nom propre : « Music Components » (Black Strobe Records, 2008), « Someone Give Me Religion » (Black Strobe Records, 2011) et plus récemment la B.O. de « 120 Battements par minute » de Robin Campillo (Because Music, 2017) pour laquelle il a reçu un César. Passionné de synthétiseurs analogiques et collectionneur, Arnaud Rebotini se distingue dans ses lives électro en abandonnant l’ordinateur au profit d’une techno analogique pilotée depuis ses synthés vintage. Nul ne doute que Rebotini va électriser MaMA Festival en balançant un live à danser unique !

Boris Brejcha

On ne compte plus les musiciens dont le succès s’apparente au destin d’une étoile filante. A l’inverse, certains doivent attendre patiemment des années avant de rencontrer leur public. Boris Brejcha fait partie de ces coureurs de fonds. Voilà 7 ans que l’artiste allemand s’est lancé dans l’aventure. Auteur de 4 albums qui reflètent une forte personnalité artistique, on ne compte plus les remix et les compilations de ce bosseur infatigable. Il est d’ailleurs son propre tourneur et a conçu lui-même son site Internet. Indifférent aux modes, il poursuit sa route en solitaire, allant jusqu’à inventer un style personnel : la high-tech minimal. Boris Brechja sillonne désormais la planète, mais ses apparitions se font plutôt rares en France.

MNNQNS

Les quatre garçons de MNNQNS (prononcer Mannequins) maîtrisent à la perfection le chant exaspéré et les riffs acérés de leurs idoles. Ces lauréats du Prix Ricard Live Music 2018 ont sorti en avril un nouvel EP, « Advertissement », un bouquet de nerfs composé de quatre chansons effervescentes, à écouter en boucle pour accompagner le printemps et les mois suivants. Une rage viscérale alliée à une certaine élégance dans la performance qui s’amplifient encore plus quand ces quatre rockeurs débraillés jouent sur scène (leur terrain de chasse évident).

Eagle-Eye Cherry

Eagle-Eye Cherry est né à Stockholm et est issu d’une famille de musiciens. Il y a 20 ans, Eagle-Eye partait pour six années de tournées et d’enregistrement, connaissant un succès populaire international, notamment avec le single « Save Tonight » -cumulant plus de 150 millions d’écoutes sur Spotify- et remplissant les plus grosses salles dans le monde entier. Sa musique a trouvé un large écho et a été particulièrement bien accueillis en Europe, Australie, Afrique du Sud et Brésil.
Après un repos bien mérité, le musicien, auteur, compositeur est de retour avec Ollie Olson, David Lindgren Zacharias et Anders Pettersson pour un cinquième album « Streets of you ».