[Portrait] Love is the key ! Yakana « Still in love »

18 mars 2016 Par Bérénice Clerc | 0 commentaires

Yakana, le groupe de reggae français influent, bien connu des aficionados, revient sur le devant de la scène pour apporter du soleil et de l’amour en sons dans tous les foyers de France et d’ailleurs. « Still in love » leur dernier titre, vient de sortir ; l’écouter est une cure de jouvence, de bonne humeur et de paix, le corps ondulant à loisir.

Toute la Culture est allé à la rencontre de Jahel, son chanteur leader, toujours de bonne humeur !

Yakana pratique et aime le reggae depuis des années.

Jahel naît et grandit au Cameroun où les gens vivent heureux ensemble et partagent fêtes et traditions dans la joie. Il commence à chanter très jeune à l’école, des reprises de Kassav, les enfants prennent plaisir à réinventer les rythmes du moment.

Jahel arrive ensuite en France puis part un jour rejoindre une amie aux Antilles pour quelques jours de vacances et revient un an plus tard !

Il tombe sous le charme de la vie là bas, se sent chez lui et plonge à bras ouvert dans la musique.

Quand il revient, de rencontres en rencontres, il croise Yakana qui n’a pas de voix. Il écrit, chante, réinvente le groupe et lui donne une nouvelle vie.

Le cœur de Yakana bat à chaque concert, en première partie d’Alpha Blondy, en tête d’affiche devant des milliers de spectateurs ou pour un concert intimiste, le partage avec le public est passionnel pour eux. Donner, recevoir de l’amour, l’essentiel est la fusion du moment.

De festivals en concerts le plaisir est partagé et les spectateurs en tous genres ravis.

Jahel ne veux pas nager seulement dans le ghetto, il aime le reggae, sa culture, respecte les ainés et veut se balader partout avec lui, dreadlocks au vent, pour danser sur ses mélodies multiples toujours amoureuses.

Yakana parle d’Amour, « Love is the key » (l’amour est la clef) nous dit Jahel, même les plus grands bandits, les badboys ou badgirls cherchent de l’amour. Le vrai sens de la vie est là. Il faut donner, donner et encore donner de l’amour pour changer le monde.

La bienveillance du reggae n’est plus à prouver même si certains dont les ministères ou institutions évitent de le financer à cause de sa réputation de musique de fumeurs de drogue.

L’herbe pure soigne, flotte chez certains reggaemans et leurs fans mais elle est bien loin des dangers hors limite des drogues dures et n’est pas obligatoire pour danser et chanter reggae !

« Still in love », le nouveau titre de Yakana rencontre déjà un joli succès seulement un mois après sa sortie.

Un clip tout en douceur pour réchauffer les cœurs, une belle image de l’amour sous toutes ses formes. Jeunes, moins jeunes, couples, amoureux, enfants, parents, grand parents, nous sommes loin des clichés des clips où la femme nue et le flingue sont d’absolues nécessités !

Jahel est amoureux encore et encore, l’amour dur, il le recherche toujours et chante avec lui.

Le soleil traverse l’écran et fait danser les auditeurs et réchauffe avec délicatesse.

Jahel est heureux de partager sa musique, fier d’avoir collaborer avec Gyptian, La référence reggae en Jamaïque ! Avec son sourire Jahel nous raconte la simplicité avec laquelle Gyptian a accepté la collaboration.

Il leur a dit  » Vous parlez d’amour, alors je vais chanter avec vous et parler d’amour toujours » !

Français, anglais, se mélangent sous la plume de Jahel, un album de Yakana arrive bientôt et des concerts nombreux sont à venir et à suivre d’urgence pour onduler son corps et voyager au rythme du love again and again !


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: