L’Argentine à l’honneur lors du Festival Au fil des voix

12 février 2016 Par Hannah Barron | 0 commentaires

Pour sa neuvième édition, le Festival de musique « au fil des voix » privilégie le dialogue entre les cultures. Dans deux salles parisiennes, l’Alhambra et le Studio de l’Ermitage,  la programmation propose des voyages sonores, du Cap Vert à la Réunion en passant par la Corse. Toute La Culture s’est rendu à la soirée dédiée à l’Argentine. Las Hermanas Caronni et Alma de Tango se sont partagés ce concert sous le signe du Tango Milonga.

 

Le melting pot argentin

Deux sœurs jumelles, l’une à la clarinette, l’autre au violoncelle, entament un milonga rythmé qui s’affranchit des étiquettes du genre. Le concert sera sous le signe du métissage, du voyage et des histoires de famille. Passant d’un Georges Brassens revisité par un scat déganté à un khlezmer aux sonorités russes, le ton est donné. De nombreuses compositions, extraites de leur dernier album Navega mundos surprennent par leur poésie : on retient notamment l’interprétation des Notes sur la mélodie des choses, un texte de jeunesse de Rilke.

Un trio qui réveille l’âme du tango

Les trois d’interprètes qui forment Alma de Tango donnent à leur public toutes les émotions véhiculées par le tango, de l’intime à la démonstration, de la douceur à la haine. Mis en regard avec les sœurs Caronni, l’interprétation semble plus classique mais les morceaux d’anthologies ravissent les oreilles. C’est l’identité argentine qui est revendiquée malgré le caractère universel de cette musique.

Le Festival au fil des voix propose une programmation jusqu’au 15 Février, du Soul Jazz de China Moses au blues méditerranéen de Titi Robin et Mehdi Nassouli. Cette année, le festival s’essaye également aux spectacles jeunes publics.  Plus d’informations ici.

Visuel : (c) DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: