Juan Gabriel, idole de la musique mexicaine, est mort

31 août 2016 Par Fiona Dubois | 0 commentaires

Le chanteur « El Divo », comme il était surnommé, est mort ce dimanche 28 août d’un arrêt cardiaque. Le Mexique pleure ce qui était pour le pays un des plus grands représentants de sa musique. 

Juan Gabriel, surnommé « El Divo » (masculin de diva ») est décédé à l’âge de 66 ans, au surlendemain d’un concert à Los Angeles. Depuis qu’il a commencé a écrire des chansons à 13 ans, l’artiste a couru les concerts dans les bars pour gagner sa vie. En 1971, il enregistra sa première chanson à succès, No Tengo Dinero, qui sera vendu à des millions d’exemplaires. Pour le musicien mexicain, c’est le début d’une longue aventure de notoriété. Il devient progressivement l’un des chanteurs les plus essentiels de la culture mexicaine.

Mexique est donc en deuil d’un des plus grands représentants de sa musique. Le président du Mexique Enrique Peña Nieto a réagi sur Twitter : « Sa musique est un legs au monde entier », dit-il. En effet, El Divo est probablement l’un des chanteurs en langue espagnole les plus connus du monde. Avec beaucoup de poésie, le ministre de la culture mexicain Tovar y de Teresa a lui déclaré : « Il a fait de la variété mexicaine une prière, une amertume, un amour hors du monde, ou une fête, et ce patrimoine a constitué une oeuvre qui parle au plus profond des Mexicains ». 

Avec Barack Obama qui a également rendu hommage à « l’un des grands de la musique latino », on voit que le deuil de l’artiste n’est pas seulement porté par les Mexicains. Il est international. Dans un communiqué, le président des Etats-Unis a en effet écrit : « Juan Gabriel a partagé sa musique mexicaine adorée avec des millions de personnes, traversant les frontières et les générations ».

Visuel :© Creative Commons Juan Gabriel – Flickr Julio Enriquez


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: