[Live report] Yonathan Avishai présente le nouveau volet de « Modern Times » au Sunside [30/08/2016]

31 août 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Pianiste de Omer Avital et Avishai Cohen, Yonathan Avishai est né en Israël et s’est installé en France. Avec les quatre complices de son Quintet, il expérimentait une nouvelle fois, ce 30 août 2016 le deuxième volet de son projet « Modern Times » devant le public du Sunside. Un concert riche en expérimentation, en harmonies et qui s’est déroulé en trois parties qui nous ont fait revisiter l’histoire du jazz.

Note de la rédaction :

Modeste, le charismatique Yonathan Avishai arrive sur scène en s’excusant de commencer par un « happening ». Il doit grimper sur une chaise pour mettre en marche un enregistreur. Il le fait avec succès et est applaudi dans une bonne humeur déjà solidement installé. Il présente ensuite brièvement le titre de son nouveau projet « Parade » et ses 4 musiciens, qu’il n’aura de cesse de mettre en avant : César Poirier à la clarinette, Inor Sotolongo aux percussions, Yoni Zelnik à la contrebasse et ?Donald Kontomanou à la batterie. Et il commence cette longue transhumance à laquelle le quintet nous convie debout, sur une rythmique de cymbales. Un dialogue antre piano et clarinettes suivent avant que les divers matériaux des percussions nous emmènent franchement en voyage. Si les solos sont rares et que les musiciens privilégient l’esprit de groupe jusque dans l’improvisation, entre chaque morceau, il y a une vraie pause où le public applaudit de tout son saoul.

On part donc en deuxième place sur quelque chose de plus beebop, avant d’entendre le métal presque électrique de la batterie de Donald Kontomanou pour nous enjoindre à danser. Du rythmique on passe carrément aux tropiques pour les derniers morceaux de la première partie qui semblent emprunter à la rumba. Le final est quasiment classique, très romantique, et le piano délicat de Avishai se fait entendre en majeur, pour la première fois.

Après une petite pause de 15 minutes, la deuxième partie d’ouvre sur « la seule reprise » de l’album à venir.Le titre mythique pour ouvrir un partie de concert plus expérimentale et moins rythmé : Django. La suite est à la fois intellectuelle et sensuelle, avec une contrebasse qui a parfois des écho d’oud et des percussions où le bois sonne sous une attaque de caresses. Puis la fin du set joue les contraste : à une sarabande plus joyeuse, un peu rétro et facile d’accès succède la mélancolie d’un long solo de piano grave pour qu’on repasse vers un final festif.

Avant le deuxième entracte, Yonathan Avishaï parle de ce projet, « Parade » qui est le nouveau volet de « Modern Times » et qui est déjà enregistré sur un label « précieux » : Jazz & People (distribution Harmonia Mundi). mais pour tout ce qui est postproduction et communication, le Quintet a besoin d’un petit coup de main et demande donc qu’on porte attention au Kisskissbankbank qu’ils vont lancer dans les prochains jours (informations sur le site de Yonathan Avishai). Parmi les lots des donateurs : des cds en précommande, des cours de musique mais aussi, prix ultime, un cours pour faire le Houmous… L’on rit, l’on va boire et l’on se prépare à entamer une troisième heure de concert, avec un jazz riche, marqué par l’histoire. L’on sort du Sunside quand les carrosses sont déjà transformés en citrouilles, riches de rythmes multiples, et dans un climat de liberté joyeuse et amicale. Un tout beau concert et un magnifique projet, plein de nuances, qui donnent une énergie folle à cette semaine de rentrée.

visuel : couverture d’album et YH


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: