Gregory Porter : « Take me to the Alley »

6 juin 2016 Par Jean-Christophe Mary | 0 commentaires

Après l’énergie jazz soul débordante de « Liquid Spirit » en 2013, « Take me to the Alley » le nouveau Grégory Porter raisonne comme un disque de repos, un agréable moment de relaxation pour accompagner les fins de soirée.

Si sur ces albums précédent, le crooner nous avait conduit du blues au gospel en passant par la soul, pour ce nouvel album, le baryton à la voix de chaude et puissante opte pour des structures musicales plus douces, plus sereines. Ballade mid tempo, titres swing au groove sensuel, l’homme au visage poupon, cagoulé derrière sa barbe noire, produit une musique aux sonorités en dehors du temps et des modes. D’ailleurs il nous le prouve une fois de plus avec ces titres qui brouille un peu plus les pistes d’un jazz faisant des allers retour entre le rétro et l’avant- garde. Derrière ce piano qui fait corps avec la voix, ces arrangements cuivrés par le sax, l’alto et la trompette, le jazzman nous invite à pousser la porte d’un club de jazz enfumé ou jam torrides alternent avec de délicats pianos voix.

Tantôt les notes glissent et s’enfoncent vers les eaux calmes de la douceur avec une certaine saveur romantique. Tantôt elles dérapent vite en improvisations folles pour finir en feu d’artifice sonore. Gregory Porter fait partie de ces alchimistes sonores qui vous emmène toujours plus loin, vers des contrées musicales aux paysages fantasmagoriques où l’imaginaire de chacun peut vagabonder au gré de ses humeurs et de son rythme. Sur « More Than a Woman, » Gregory Porter évoque comment sa défunte mère l’a encouragé à poursuivre sa carrière alors qu’elle se battait contre un cancer du sein. Si « Insanity » parle de la difficulté de sortir d’une difficile passion amoureuse  » Don’t Lose Your Steam » et « Day Dream » adressent quelques conseils aux générations futures. Au fil des écoutes et réécoutes, on se délecte de cette toile de fond acoustique, de ces ambiances mid tempo ouvertement détendues. A consommer sans modération.

Gregory Porter
Titre : « Take me to the Alley »
Genre : Jazz soul
Sortie le 06/05/2016 chez Blue Note


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: