[Interview] Olivier Connan : Aux Nuits Secrètes, on a « l’envie de surprendre, jouer avec les sensations et les émotions ».

21 juillet 2016 Par Antoine Roynier | 0 commentaires

Du 29 au 31 Juillet la ville d’Aulnoye-Aymeries (Nord) accueille la 15eme édition du festival « Les Nuits Secrètes ». Ce rendez-vous incontournable de l’été propose une programmation éclectique et diversifiée avec plusieurs surprises. Pour en savoir plus, on a posé quelques questions à Olivier Connan, le directeur de cet événement.

Les Nuits Secrètes fêtent cette année leur 15 ans et vous rencontrez un succès de masse ( 68 000 visiteurs l’an dernier). Comment a évolué le festival depuis que les Nuits secrètes ne le sont plus tellement?

Il est vrai que, avec désormais autant de monde dans la confidence, garder un secret est une sorte de mission impossible. Mais nous avons une équipe d’agents secrets super entraînés et nous arrivons à garder notre part de mystère tout en accueillant au mieux de plus en plus de festivaliers.
Le dénominateur commun de toutes ces années reste l’envie de surprendre, jouer avec les sensations et les émotions, maintenir une proposition artistique que nous espérons élégante, tout en conservant des tarifs au plus bas.

Des précédentes éditions, avez vous les retours des participants, public comme artistes? Pourquoi le festival les séduit autant? Qu’est ce qui les pousse à venir?

Les retours sont justement… les retours ! Nous avons une base public assez fidèle. Ne nous le cachons pas, la gratuité de la Grande scène jusqu’à l’an dernier, était un bon argument pour revenir à un évènement. Mais le Jardin a toujours été payant et affiche pratiquement complet chaque année. Quant aux artistes, outre le formidable accueil des gens du nord qui n’est pas une légende, entre les Stations Secrètes et les Parcours Secrets ils trouvent aux Nuits une offre un peu différente. Pour ceux qui veulent juste monter sur scène et repartir à peine le concert terminé, les Nuits sont sans doute un festival comme les autres. Pour ceux qui veulent bien jouer avec nous, se retrouver dans un lieu décalé et séduire un public qui n’est pas là forcément pour eux (le principe des Parcours), c’est une expérience unique qu’ils semblent aimer puisqu’ils la plébiscitent. Sébastien Martel est présent chaque année, les Mansfield TYA « parcours » pour la troisième fois… Quant aux Stations Secrètes, c’est la récré pour des musiciens !!

Y’a-t-il une thématique particulière cette année ?

Pas de thématique particulière sinon le fait que les Nuits Secrètes sont fortement ancrées sur leur territoire et s’inscrivent dans la tradition des grandes fêtes du Nord. Les notions de partage et de solidarité sont indissociables du festival.

Votre signature, votre botte secrète, ce sont les « Parcours Secrets ». Sans tout nous dévoiler, de quoi s’agit-il ? Cela renoue-t-il avec une tradition de « mystère » ?

Les Parcours Secrets invitent à la curiosité. Le festivalier doit être joueur. Il choisit un numéro, une heure, monte dans le bus correspondant, aux vitres occultées et part pour une destination inconnue voir un des groupes programmés dans le cadre des parcours. Le spectacle commence à bord où les paris se font, tout du moins pour les locaux… On a tourné à droite puis à gauche on va donc à… On peut tourner en rond et se retrouver à 100 mètres de son lieu de départ, au buffet de la gare pour un concert de Didier Super, ou se retrouver sur une péniche qui glisse sur le Canal de Sambre pour les Musiques post bourgeoise, une grange avec Moriarty, une église avec Girls in Hawaïi ou Camille. C’est, pour une fois, l’artiste qui attend le public.

On sent une totale implication et la volonté de rendre la culture accessible à tous. S’il n’y a plus de concerts gratuits avez vous des pistes pour rester dans cette dynamique?

La première piste est, malgré le passage au payant, d’appliquer le tarif le plus bas possible. Pour un pass trois jours grande scène/jardin le tarif a été pendant des mois à 50 euros. Sur place, c’est plus cher, il faut donc réserver rapidement pour bénéficier des dernières offres promotionnelles.

Nous avons aussi mis en place depuis deux ans les Nuits Suspendues, une réplique du principe solidaire de la baguette ou café suspendus. Et nous maintenons des concerts gratuits dans les rues d’Aulnoye chaque jour l’après midi.

Les collectivités locales et territoriales, Aulnoye Aymeries bien sûr, mais aussi la région et le conseil général, s’impliquent-elles ?

Oui nous avons un partenariat historique depuis l’origine du festival avec la ville, l’agglo, le département et la région. Sans elles, rien n’aurait été possible.

Le festival se joue sur une ville, mais des lieux multiples. Y-a-t-il des différences entre ces lieux en fonction des artistes ?

Je dirais surtout que le festival se joue avec la ville ! Pendant le festival il est vrai, attendu l’implication des Aulnaysiens, qu’on a un peu l’impression que ce sont les Nuits Secrètes qui accueillent Aulnoye Aymeries et non l’inverse! Masques et t-shirts aux couleurs des Nuits, gâteaux chez le boulanger à l’effigie des Nuits…

Nous offrons différents « espaces de jeu », la Grande Scène, le Jardin, la Bonaventure, les Parcours Secrets, mais aussi les Stations Secrètes, la piscine…

Nous pouvons selon les années rajouter d’autres scènes, mobiles, comme les Tractors Blues. Mais aussi des Sessions Secrètes où les artistes vont faire le bœuf avec d’autres artistes… La Bonaventure propose une programmation dédiée à la nuit, la Grande Scène accueille les groupes plus connus que nous ne pourrions pas faire jouer au Jardin.

Vous avez une réelle volonté de développer des jeunes talents. Comment procédez vous? Qui sont les poulains de cette édition 2016? Et vos coups de coeur ?

Dès la première année, nous avons proposé des nuits avec artistes reconnus et talents émergents, le public a adoré. C’est dans notre ADN.

Il sera intéressant cette année d’aller découvrir PETIT BISCUIT, FLAVIEN BERGER, JAGWAR MA, FKJ, BACHAR MAR KHALIFE, ou encore ANDRE BRATTEN pour donner quelques exemples. Mais la saveur des Nuits Secrètes, le plaisir que peut procurer le festival réside dans la profusion des propositions artistiques. Le mieux est de regarder son programme de soirée et ensuite se laisser porter par les artistes.

Visuel: © Les Nuits Secrètes


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: