[Live-report] De Laurentis éléctrise le Silencio (10/05/2016)

11 mai 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Salle comble au Silencio pour accueillir électrolyte nichée de Cécile de Laurentis. Alors que la jolie brune vient de sortir son 2e EP chez Brand New Soul (Peermusic & Les Airs a Vif), c’est seconde par une double d’elle même qu’elle a tapoté sur son clavier coloré pour nous faire entrer dans son univers froid et planant. Une mélancolie machine qui s’accorde parfaitement au plateau du club rêvé de David Lynch.
Note de la rédaction :

C’est sur une note quasi trip hop et très noire que le concert a commencé où Cécile De Laurentis, chevelure corbeau et blouson noir et fluo nostalgique des nineties a déployé les ailes pesante et mélancolique de ses « Sparows ». rebondissant sur son clavier coloré et rigolo, qui n’était pas sans rappeler le style de Jean-Michel Jarre, deux semaine plus tôt (lire notre live-report), elle a placé le public nombreux du Silencio dans une transe froide et magnétique. Voix automatique, notes voyageuses, la transe vient vite au fil des titres de ce nouvel EP Mixé par Jérôme Poulouin (BabX, The Shoes).

Si la Toulousaine crée dans un genre bien défini, elle est aussi déjà connue pour ses reprises, notamment de « I follow rivers » de Lykke Li sur son premier EP. Là, en fin de concert, c’est à L’Exorciste et à Mike Oldfield qu’elle s’attaque avec une version sueur froide de « 10000 Things (Tubular Bells) » qui a convaincu le public. Après une heure de concert à effet pur glace, De Laurentis laisse place au réchauffement d’un peu de hip hop pour danser une partie de la nuit. Un talent à suivre et à retrouver en ligne et dans les bacs.

visuel : couverture de l’EP


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: