[Exclu] Le remix de « Nuées Astrales » d’aglaska par Santoré

23 février 2016 Par Bastien Stisi | 0 commentaires

Remarqués après la sortie d’un bel EP à l’automne – l’open minded VWAYAJ –, qui mêlait alors, sans  s’emmêler, mélodies pop, rythmiques tribales et productions électro (nommons donc cela électro-ethno-pop), les Parisiens d’aglaska voient aujourd’hui leurs « Nuées Astrales » hallucinées remixées par un autre projet parisien, celui de Santoré, que l’on connaît bien dans le coin puisqu’on les avait accueilli, au printemps dernier, à l’occasion de l’une de nos éditions des soirées Culture Perchée au Perchoir-Ménilmontant. C’est la tendresse du jour, et c’est en exclusivité sur Toute La Culture.

Et ce remix, bien plus chill que son élément originel, prend le parti d’accentuer encore un peu plus la douce mélancolie qui se dégage de l’ensemble, et permet quasiment à l’esprit de les faire apparaître de manière concrète, ces nuées astrales que l’on invente ici. Et via la guitare, le synthé, et les petites cloches rondelettes, c’est la féerie, d’abord, qui est magnifiée. Logique, lorsque l’on sait les problématiques d’Antoine et de Mathieu Gouny, préoccupés chez Santoré et via leur poptronica solaire, par l’analyse, fantasmagorique et réel, d’une enfance et d’une jeunesse déjà si justement racontée sur trois premiers EP idéaux (Sun, Tabou et Silverado).

On rêve fort ici. C’est que les deux entités, engagées dans une conversation pleine et honnête, sont de celles qui savent savamment les partager, ces rêveries qui paraissent parfois tellement vraies.

Visuel : (c) Laure-Anne Sortais


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: