Concert visuel: le chansigne de « Dévaste moi » au sommet de l’expressivité

7 juillet 2018 Par
Mathieu Dochtermann
| 0 commentaires

Visible jusqu’au dimanche 8 juillet à la Maison des Métallos, Dévaste moi est un spectacle qui n’a pas d’équivalent. C’est le mariage aussi audacieux que réussi d’un concert live et du chansigne : The Delano Orchestra reprend des airs souvent bien connus, tandis qu’Emmanuelle Laborit interprète les paroles en LSF, y engageant son corps entier jusqu’à approcher de la danse. La mise en scène dépouillée de Johanny Bert fait le reste, en mettant en valeur la comédienne en même temps qu’il imprime un rythme visuel au spectacle. Bluffant.